"J'ai tellement de gratitude pour ce sport qui a changé ma vie", a écrit Felix, qui rappelle que petite, on l'appelait "cuisse de poulet" et qu'elle n'aurait "jamais imaginé" vivre une telle carrière. "J'ai donné tout ce que j'avais à la course et, pour la première fois, je ne suis pas sûre d'avoir encore quelque chose à donner. Je veux dire au revoir et merci à ce sport, aux gens qui m'ont aidé à me façonner de la seule façon que je connaisse: avec une dernière course. Cette saison n'est pas une question de chronomètre, c'est simplement une question de joie. Si vous me voyez sur la piste cette année, j'espère pouvoir partager avec vous un moment, un souvenir et ma reconnaissance." "Cette saison, je cours pour les femmes. Je cours pour un meilleur avenir pour ma fille. Je cours pour vous", a poursuivi Felix, qui fera part "d'une série d'annonces qui rendront le monde meilleur pour les femmes." Dans sa carrière, Felix a remporté sept titres olympiques: le relais 4x400 à Pékin 2008, le 200m, le 4x100 et le 4x400m à Londres 2012, le 4x100m et le 4x400m à Rio 2016 et le 4x400m à Tokyo 2020, décrochant aussi trois médailles d'argent et une de bronze (sur 400m l'été dernier) pour un total de onze médailles olympiques. Ce qui fait d'elle l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux, seul le Finlandais Paavo Nurmi (12 médailles entre 1920 et 1928) comptant plus de podiums dans sa discipline. Elle compte aussi 12 titres mondiaux à son palmarès, là aussi, un record. (Belga)

"J'ai tellement de gratitude pour ce sport qui a changé ma vie", a écrit Felix, qui rappelle que petite, on l'appelait "cuisse de poulet" et qu'elle n'aurait "jamais imaginé" vivre une telle carrière. "J'ai donné tout ce que j'avais à la course et, pour la première fois, je ne suis pas sûre d'avoir encore quelque chose à donner. Je veux dire au revoir et merci à ce sport, aux gens qui m'ont aidé à me façonner de la seule façon que je connaisse: avec une dernière course. Cette saison n'est pas une question de chronomètre, c'est simplement une question de joie. Si vous me voyez sur la piste cette année, j'espère pouvoir partager avec vous un moment, un souvenir et ma reconnaissance." "Cette saison, je cours pour les femmes. Je cours pour un meilleur avenir pour ma fille. Je cours pour vous", a poursuivi Felix, qui fera part "d'une série d'annonces qui rendront le monde meilleur pour les femmes." Dans sa carrière, Felix a remporté sept titres olympiques: le relais 4x400 à Pékin 2008, le 200m, le 4x100 et le 4x400m à Londres 2012, le 4x100m et le 4x400m à Rio 2016 et le 4x400m à Tokyo 2020, décrochant aussi trois médailles d'argent et une de bronze (sur 400m l'été dernier) pour un total de onze médailles olympiques. Ce qui fait d'elle l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux, seul le Finlandais Paavo Nurmi (12 médailles entre 1920 et 1928) comptant plus de podiums dans sa discipline. Elle compte aussi 12 titres mondiaux à son palmarès, là aussi, un record. (Belga)