La numéro 2 belge, 25 ans, est en effet venue à bout de la Roumaine Sorana Cirstea (N.8), 96e au classement WTA et tombeuse d'Ysaline Bonaventure (WTA 123) au 2e tour, en trois sets 6-2, 4-6 et 6-4 au bout de deux heures et 24 minutes de jeu de jeu. Van Uytvanck va faire son retour dans le top 50 au classement mondial lundi, elle qui fut 37e au monde, au mieux, durant l'été 2018. Breakant d'entrée de jeu son adversaire, Alison Van Uytvanck s'était offert la course en tête dans le premier set qu'elle remportait finalement 6 jeux à deux. A son tour en difficulté en perdant sa mise en jeu dans le 4e jeu de la seconde manche, la numéro 2 belge se voyait mener 2 jeux à 5 et Cirstea pouvait servir pour le gain du set à 3-5. Alison Van Uytvanck effaçait alors son break mais perdait sa mise en jeu dans la foulée. Sorana Cirstea revenait ainsi à un set partout (4-6) en ayant converti ses deux seules balles de break jusque là. Le deuxième jeu du 3e set aura duré 11 minutes au cours duquel Van Uytvanck a sauvé six balles de break, mais la Belge finissait par égaliser (1-1). Le jeu suivant durait aussi 8 minutes et Van Uytvanck parvenait à breaker son adversaire (2-1). Nanti de cet avantage, la Belge allait tenir ce break jusqu'au bout pour l'emporter 6 jeux à quatre à l'issue de sa 5e balle de match. La Roumaine de 29 ans disputait la 4e finale de sa carrière, elle qui avait décroché son seul et unique titre à Tashkent précisément en 2008. Elle s'était inclinée en finale à Budapest (2007) et à Toronto (2013). Alison Van Uytvanck compte à présent cinq titres WTA à son palmarès dont deux à Budapest où elle est la double tenante du titre. Elle avait ouvert son compteur à Taïwan en 2013, dans un WTA 125, avant de remporter le tournoi de Québec en 2017. Début août, elle s'était inclinée en finale à Karlsruhe, un rendez-vous WTA 125, face à une autre joueuse roumaine, Patricia Maria Tig, alors 223e mondiale. (Belga)