"Je ne suis pas très bien rentrée dans la partie et mon énergie n'était pas top durant tout le match", a-t-elle confié à Belga après sa qualification. "En outre, pour une fille de son niveau, je trouvais qu'elle jouait remarquablement bien. Mais j'ai continué à me battre, à essayer de trouver un moyen de m'en sortir. Et finalement, le match a tourné en ma faveur. Et je suis très heureuse de figurer en quart de finale. Ce qui a fait la différence ? Trois points, peut-être en fin de compte", a-t-elle souri. "Ni elle, ni moi ne parvenions à retirer grand-chose du service et du retour et il fallait donc essayer d'être agressive dans l'échange, mais ce n'était pas évident. D'ailleurs, c'est de ma combativité que je suis la plus satisfaite aujourd'hui." Alison Van Uytvanck attend désormais la gagnante du match qui opposera dans la soirée la Française Caroline Garcia (WTA 46), tête de série N.3, victorieuse de sa petite amie Greet Minnen (WTA 103), à Ysaline Bonaventure (WTA 122). "Garcia est la favorite, mais il ne faut pas sous-estimer Ysa", a poursuivi la N.2 belge, qui s'est ensuite inclinée en double avec Greet Minnen. "Quand elle est en forme, elle peut aussi très bien toucher la balle. Je suis curieuse, en fait", a-t-elle souri. "Pour le même prix, Greet aurait pu être là, car cela s'est joué à un ou deux points contre Garcia. Et il y aurait d'office eu une Belge en face. De toute façon, je tâcherai de faire le maximum pour gagner le dernier point. En tennis, c'est celui qui compte." (Belga)

"Je ne suis pas très bien rentrée dans la partie et mon énergie n'était pas top durant tout le match", a-t-elle confié à Belga après sa qualification. "En outre, pour une fille de son niveau, je trouvais qu'elle jouait remarquablement bien. Mais j'ai continué à me battre, à essayer de trouver un moyen de m'en sortir. Et finalement, le match a tourné en ma faveur. Et je suis très heureuse de figurer en quart de finale. Ce qui a fait la différence ? Trois points, peut-être en fin de compte", a-t-elle souri. "Ni elle, ni moi ne parvenions à retirer grand-chose du service et du retour et il fallait donc essayer d'être agressive dans l'échange, mais ce n'était pas évident. D'ailleurs, c'est de ma combativité que je suis la plus satisfaite aujourd'hui." Alison Van Uytvanck attend désormais la gagnante du match qui opposera dans la soirée la Française Caroline Garcia (WTA 46), tête de série N.3, victorieuse de sa petite amie Greet Minnen (WTA 103), à Ysaline Bonaventure (WTA 122). "Garcia est la favorite, mais il ne faut pas sous-estimer Ysa", a poursuivi la N.2 belge, qui s'est ensuite inclinée en double avec Greet Minnen. "Quand elle est en forme, elle peut aussi très bien toucher la balle. Je suis curieuse, en fait", a-t-elle souri. "Pour le même prix, Greet aurait pu être là, car cela s'est joué à un ou deux points contre Garcia. Et il y aurait d'office eu une Belge en face. De toute façon, je tâcherai de faire le maximum pour gagner le dernier point. En tennis, c'est celui qui compte." (Belga)