Van Uytvanck, 25 ans, a réalisé ce bond grâce à sa victoire dans le tournoi de Tachkent, en Ouzbékistan. En août 2018, Van Uytvanck avait atteint la 37e place du classement WTA. Il s'agit de son meilleur classement depuis lors. Elise Mertens, la N.1 belge, gagne elle une place et pointe au 23e rang. Au classement du double, malgré sa finale à Wuhan, elle recule de la deuxième à la troisième place. Plus loin dans le classement, on enregistre une perte pour Kirsten Flipkens (-1, 101e) et un gain pour Ysaline Bonaventure (+8, 115e), Greet Minnen (+2, 122e) et Yanina Wickmayer (+1, 160e). L'Australienne Ashleigh Barty reste au sommet de la hiérarchie mondiale devant la Tchèque Karolina Pliskova et l'Ukrainienne Elina Svitolina. Viennent ensuite la Japonaise Naomi Osaka et la Roumaine Simona Halep, qui dépasse la Canadienne Bianca Andreescu pour le seul changement dans le top-10. La Biélorusse Aryna Sabalenka a prolongé son titre à Wuhan, mais cela ne lui vaut pas un meilleur classement. Elle reste 14e. L'Américaine Alison Riske, finaliste, passe de la 35e à la 24e place. (Belga)