"L'extension du partenariat entre Sauber Motorsport et Alfa Romeo montre le désir des deux parties de continuer à progresser ensemble vers le haut de la grille, de manière totalement intégrée, dans le but de façonner un bel avenir pour l'équipe et la marque", peut-on lire dans ce communiqué. Le constructeur italien, filiale du groupe Stellantis (qui résulte de la fusion de PSA et Fiat Chrysler), était devenu en 2018 sponsor titre de Sauber, alors renommée Alfa Romeo Sauber F1 Team, dans le cadre d'un "accord technique et commercial pluriannuel", avant que l'équipe soit rebaptisée Alfa Romeo Racing en 2019. Alfa Romeo, qui avait délaissé la catégorie reine du sport automobile après 1987, a remporté les deux premiers titres pilotes de l'histoire avec l'Italien Giuseppe Farina en 1950 et l'Argentin Juan Manuel Fangio en 1951. Après 9 manches sur 23 en 2021, l'écurie pointe au huitième rang (sur 10) du classement des constructeurs, avec en piste le vétéran finlandais Kimi Räikkönen, champion du monde 2007 (15e chez les pilotes), et l'Italien Antonio Giovinazzi (16e). (Belga)

"L'extension du partenariat entre Sauber Motorsport et Alfa Romeo montre le désir des deux parties de continuer à progresser ensemble vers le haut de la grille, de manière totalement intégrée, dans le but de façonner un bel avenir pour l'équipe et la marque", peut-on lire dans ce communiqué. Le constructeur italien, filiale du groupe Stellantis (qui résulte de la fusion de PSA et Fiat Chrysler), était devenu en 2018 sponsor titre de Sauber, alors renommée Alfa Romeo Sauber F1 Team, dans le cadre d'un "accord technique et commercial pluriannuel", avant que l'équipe soit rebaptisée Alfa Romeo Racing en 2019. Alfa Romeo, qui avait délaissé la catégorie reine du sport automobile après 1987, a remporté les deux premiers titres pilotes de l'histoire avec l'Italien Giuseppe Farina en 1950 et l'Argentin Juan Manuel Fangio en 1951. Après 9 manches sur 23 en 2021, l'écurie pointe au huitième rang (sur 10) du classement des constructeurs, avec en piste le vétéran finlandais Kimi Räikkönen, champion du monde 2007 (15e chez les pilotes), et l'Italien Antonio Giovinazzi (16e). (Belga)