Boucaut, 36 ans, était au sifflet de la rencontre de lundi entre le Club de Bruges et Zulte Waregem (2-1). Il a été au centre des critiques après avoir attribué une simple carte jaune à Henrik Dalsgaard, défenseur de Zulte Waregem, pourtant auteur d'un tacle les deux pieds décollés.

La semaine dernière, il a également omis de siffler un penalty lors de la rencontre Anderlecht-Charleroi (0-0) quand Nicolas Penneteau a frappé Lukasz Teodorczyk au visage.

Pour Boucaut, qui deviendra semi-professionnel à partir du mois de juin, il s'agit essentiellement de la protéger. "Nous allons analyser les rencontres de tous les arbitres mercredi et je parlerai avec lui de la situation", a déclaré Verbist. Boucaut pourrait cependant arbitrer des matches de play-offs II.

Boucaut, 36 ans, était au sifflet de la rencontre de lundi entre le Club de Bruges et Zulte Waregem (2-1). Il a été au centre des critiques après avoir attribué une simple carte jaune à Henrik Dalsgaard, défenseur de Zulte Waregem, pourtant auteur d'un tacle les deux pieds décollés. La semaine dernière, il a également omis de siffler un penalty lors de la rencontre Anderlecht-Charleroi (0-0) quand Nicolas Penneteau a frappé Lukasz Teodorczyk au visage. Pour Boucaut, qui deviendra semi-professionnel à partir du mois de juin, il s'agit essentiellement de la protéger. "Nous allons analyser les rencontres de tous les arbitres mercredi et je parlerai avec lui de la situation", a déclaré Verbist. Boucaut pourrait cependant arbitrer des matches de play-offs II.