Le premier set a été plus disputé que le score ne le laisse croire mais le droitier de Belgrade a mieux géré les points importants afin de passer devant (1-6). Bien que mené d'un break dans la 2e manche, l'Allemand de 24 ans a trouvé les ressources nécessaires pour totalement inverser la tendance. Il a aligné quatre jeux, prenant le service de 'Djoko' à deux reprises, afin de remporter la manche (6-3) et emmener le match dans un 3e set décisif. Profitant d'inhabituelles fautes directes de Djokovic, Zverev a continué sur sa lancée en empochant quatre jeux de suite (4-0). Il a ensuite plié la rencontre sur un revers gagnant long de ligne (6-1). Submergé par l'émotion, Zverev est apparu en pleurs sur sa chaise après le match. C'est une énorme désillusion pour le Serbe, qui avait regagné la capitale japonaise, contrairement à ses rivaux Rafael Nadal et Roger Federer, avec la ferme intention d'entrer dans les livres d'histoire de la petite balle jaune. Déjà vainqueur de l'Open d'Australie, de Roland-Garros et de Wimbledon, il n'était qu'à deux victoires de réaliser son rêve en décrochant l'or olympique. Il aurait pu, en cas de sacre à l'US Open, être le premier joueur masculin de l'histoire à signer le Grand Chelem doré, soit décrocher les quatre tournois majeurs et l'or olympique, exploit réalisé par l'Allemand Steffi Graf en 1988. 'Nole' pourra se consoler avec le double mixte. Associé à Nina Stojanovic, il défiera, en troisième rotation sur le court N.1, pour une place en finale, les Russes Elena Vesnina et Aslan Karatsev. En début de programme, le Russe Karen Khachanov (ATP 25/N.12) s'est facilement imposé, sur un double 6-3, contre l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (ATP 11/N.6) dans l'autre demie. Le Britannique Andy Murray est le double champion olympique en titre. Il s'était imposé à domicile sur le gazon de Wimbledon en 2012 avant de triompher quatre ans plus tard sur la surface dure de Rio. (Belga)

Le premier set a été plus disputé que le score ne le laisse croire mais le droitier de Belgrade a mieux géré les points importants afin de passer devant (1-6). Bien que mené d'un break dans la 2e manche, l'Allemand de 24 ans a trouvé les ressources nécessaires pour totalement inverser la tendance. Il a aligné quatre jeux, prenant le service de 'Djoko' à deux reprises, afin de remporter la manche (6-3) et emmener le match dans un 3e set décisif. Profitant d'inhabituelles fautes directes de Djokovic, Zverev a continué sur sa lancée en empochant quatre jeux de suite (4-0). Il a ensuite plié la rencontre sur un revers gagnant long de ligne (6-1). Submergé par l'émotion, Zverev est apparu en pleurs sur sa chaise après le match. C'est une énorme désillusion pour le Serbe, qui avait regagné la capitale japonaise, contrairement à ses rivaux Rafael Nadal et Roger Federer, avec la ferme intention d'entrer dans les livres d'histoire de la petite balle jaune. Déjà vainqueur de l'Open d'Australie, de Roland-Garros et de Wimbledon, il n'était qu'à deux victoires de réaliser son rêve en décrochant l'or olympique. Il aurait pu, en cas de sacre à l'US Open, être le premier joueur masculin de l'histoire à signer le Grand Chelem doré, soit décrocher les quatre tournois majeurs et l'or olympique, exploit réalisé par l'Allemand Steffi Graf en 1988. 'Nole' pourra se consoler avec le double mixte. Associé à Nina Stojanovic, il défiera, en troisième rotation sur le court N.1, pour une place en finale, les Russes Elena Vesnina et Aslan Karatsev. En début de programme, le Russe Karen Khachanov (ATP 25/N.12) s'est facilement imposé, sur un double 6-3, contre l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (ATP 11/N.6) dans l'autre demie. Le Britannique Andy Murray est le double champion olympique en titre. Il s'était imposé à domicile sur le gazon de Wimbledon en 2012 avant de triompher quatre ans plus tard sur la surface dure de Rio. (Belga)