Kevin Borlée, qui avait connu une gêne aux ischios le poussant à déclarer forfait pour les demi-finales du 400m en individuel, avait été préservé vendredi en séries. Jonathan Borlée était alors le dernier relayer belge, lui qui s'est blessé aux ischio-jambiers en fin de course. Le Bruxellois est forfait pour la finale. Vendredi, les Belgian Tornados se sont qualifés pour leur 4e finale olympique d'affilée en prenant la 3e place de la seconde série en 2:59.37, derrière la Pologne (2:58.55) et la Jamaïque (2:59.29). Les huit finalistes sont les Etats-Unis, le Botswana, la Pologne, Trinité et Tobago, l'Italie, les Pays-Bas, la Jamaïque et la Belgique. Les Belgian Tornados, médaille de bronze des Mondiaux 2019 à Doha, avaient pris la 4e place aux Jeux de Pékin en 2008, la 5e place à Londres en 2012 et la 4e place à Rio en 2016, où les Belges avaient manqué le podium pour 3/100 de seconde. (Belga)

Kevin Borlée, qui avait connu une gêne aux ischios le poussant à déclarer forfait pour les demi-finales du 400m en individuel, avait été préservé vendredi en séries. Jonathan Borlée était alors le dernier relayer belge, lui qui s'est blessé aux ischio-jambiers en fin de course. Le Bruxellois est forfait pour la finale. Vendredi, les Belgian Tornados se sont qualifés pour leur 4e finale olympique d'affilée en prenant la 3e place de la seconde série en 2:59.37, derrière la Pologne (2:58.55) et la Jamaïque (2:59.29). Les huit finalistes sont les Etats-Unis, le Botswana, la Pologne, Trinité et Tobago, l'Italie, les Pays-Bas, la Jamaïque et la Belgique. Les Belgian Tornados, médaille de bronze des Mondiaux 2019 à Doha, avaient pris la 4e place aux Jeux de Pékin en 2008, la 5e place à Londres en 2012 et la 4e place à Rio en 2016, où les Belges avaient manqué le podium pour 3/100 de seconde. (Belga)