Comment décrivez-vous le style de jeu de Philippe Clement?

"Tout d'abord, j'adore Philippe Clement, c'est une super personne. Il m'a envoyé un message l'année passée quand j'ai gagné le titre de "coach de l'année". C'était un immense honneur. Je le remercie énormément pour cela. C'est quelqu'un de très gentil. Quand tu gagnes deux fois de suite le championnat comme il l'a fait, c'est impressionnant. D'un côté il y a la qualité de ses joueurs, mais d'un autre, il faut réussir à l'apporter sur le terrain. C'est là qu'on voit la qualité d'un bon entraîneur car il faut former une équipe sur le terrain avec tous ces joueurs talentueux. Ce ne sont pas les individualités qui gagnent un championnat, seulement les équipes. C'est une grande part de son travail et de son rôle en tant qu'entraîneur du Club Bruges."

Quel est sa force selon vous ? Faire jouer des individualités en équipe ?

"Je pense que c'est une personne calme. Il peut également être explosif comme un volcan quand cela devient difficile. Il est complètement authentique. Il ne joue pas un rôle. C'est une très bonne attitude en tant que coach."

Comme vous l'avez dit, Jack Hendry a quitté le club. Il est maintenant au Club Bruges. -C'est une grosse perte pour vous. Comment le voyez-vous au Club Bruges ? A-t-il le potentiel pour faire de bonnes choses ?

"Il a le potentiel. On doit dire honnêtement que Jack Hendry n'aurait jamais joué dans un "petit club" comme Ostende s'il n'avait pas eu sa blessure quand il jouait au Celtic. Il a été notre joueur pendant une saison. Il a passé une étape mais pour lui c'était important de jouer plus souvent pour retrouver le rythme. Il a rejoint l'équipe nationale et a joué l'Euro 2020. C'était bien pour lui. Quand tu reçois une offre d'un tel club, il y a trois raisons d'accepter. L'argent est toujours une raison. Jouer les compétitions internationales et jouer la Champions League aussi. Ce sont trois raisons importantes, il faut le dire honnêtement. Il devait le faire."

Comment décrivez-vous le style de jeu de Philippe Clement?"Tout d'abord, j'adore Philippe Clement, c'est une super personne. Il m'a envoyé un message l'année passée quand j'ai gagné le titre de "coach de l'année". C'était un immense honneur. Je le remercie énormément pour cela. C'est quelqu'un de très gentil. Quand tu gagnes deux fois de suite le championnat comme il l'a fait, c'est impressionnant. D'un côté il y a la qualité de ses joueurs, mais d'un autre, il faut réussir à l'apporter sur le terrain. C'est là qu'on voit la qualité d'un bon entraîneur car il faut former une équipe sur le terrain avec tous ces joueurs talentueux. Ce ne sont pas les individualités qui gagnent un championnat, seulement les équipes. C'est une grande part de son travail et de son rôle en tant qu'entraîneur du Club Bruges."Quel est sa force selon vous ? Faire jouer des individualités en équipe ?"Je pense que c'est une personne calme. Il peut également être explosif comme un volcan quand cela devient difficile. Il est complètement authentique. Il ne joue pas un rôle. C'est une très bonne attitude en tant que coach."Comme vous l'avez dit, Jack Hendry a quitté le club. Il est maintenant au Club Bruges. -C'est une grosse perte pour vous. Comment le voyez-vous au Club Bruges ? A-t-il le potentiel pour faire de bonnes choses ?"Il a le potentiel. On doit dire honnêtement que Jack Hendry n'aurait jamais joué dans un "petit club" comme Ostende s'il n'avait pas eu sa blessure quand il jouait au Celtic. Il a été notre joueur pendant une saison. Il a passé une étape mais pour lui c'était important de jouer plus souvent pour retrouver le rythme. Il a rejoint l'équipe nationale et a joué l'Euro 2020. C'était bien pour lui. Quand tu reçois une offre d'un tel club, il y a trois raisons d'accepter. L'argent est toujours une raison. Jouer les compétitions internationales et jouer la Champions League aussi. Ce sont trois raisons importantes, il faut le dire honnêtement. Il devait le faire."