"J'ai vécu une journée quelque peu choquante", a écrit jeudi soir le cycliste professionnel de 31 ans sur Instagram. "Je terminais mon entraînement quand deux motos et quatre hommes cagoulés ont commencé à me suivre. Je savais très bien qu'ils voulaient me voler mon vélo. J'ai commencé à réfléchir à la meilleure chose à faire. J'ai roulé à toute allure vers un café, qui se situait à 500 mètres. Ils m'ont alors simplement percuté à 60 km/h. Après, ils ont sorti une longue machette et m'ont menacé. J'ai simplement pensé à ma vie et j'ai donné mon vélo", a expliqué Richardson. "J'ai des coupures, des contusions et la hanche gonflée mais demain est un autre jour. Soyez prudents si vous roulez dans la région", a ajouté celui qui porte les couleurs de la formation belge depuis janvier 2020. La police locale a précisé sur Twitter qu'une enquête allait être lancée. (Belga)

"J'ai vécu une journée quelque peu choquante", a écrit jeudi soir le cycliste professionnel de 31 ans sur Instagram. "Je terminais mon entraînement quand deux motos et quatre hommes cagoulés ont commencé à me suivre. Je savais très bien qu'ils voulaient me voler mon vélo. J'ai commencé à réfléchir à la meilleure chose à faire. J'ai roulé à toute allure vers un café, qui se situait à 500 mètres. Ils m'ont alors simplement percuté à 60 km/h. Après, ils ont sorti une longue machette et m'ont menacé. J'ai simplement pensé à ma vie et j'ai donné mon vélo", a expliqué Richardson. "J'ai des coupures, des contusions et la hanche gonflée mais demain est un autre jour. Soyez prudents si vous roulez dans la région", a ajouté celui qui porte les couleurs de la formation belge depuis janvier 2020. La police locale a précisé sur Twitter qu'une enquête allait être lancée. (Belga)