Après une victoire lors de la première course au Castellet, en France, le jeune belge Alessio Picariello (Porsche) n'est pas passé loin de récidiver en catégorie GTE ce dimanche aux 4 Heures de Spa-Francorchamps. Mais alors qu'il était en tête, son équipier Michele Beretta a été victime d'une crevaison à une heure de la fin au Raidillon. S'il a pu s'en tirer, l'équipage Christian Reid/Michele Beretta/Alessio Picariello (All/Ita/Bel) a dû se contenter du 6e rang alors que la catégorie est revenue à la Ferrari de David Perel/Michael Broniszewski/Marcos Gomes (AfS/Pol/Bré). En LMP2 et au classement général, la victoire est revenue à l'Oreca-Gibson de Filipe Albuquerque/Philip Hanson (Por/G-B) après la sortie dans la dernière heure de l'Aurus-Gibson de Roman Rusinov/Mikkel Jensen (Rus/Dan), sa principale rivale aujourd'hui. La lutte pour le podium s'est décidée au sprint avec la 2e place pour l'Oreca-Gibson de James Allen/Thomas Laurent/Alexandre Cougnaud (G-B/Fra/Fra) devant le bolide similaire piloté par Julien Canal/Nicolas Jamin/William Stevens (Fra/Fra/G-B) qui a bénéficié de la crevaison du Français Tristan Gommendy dans l'avant-dernier virage pour monter sur le podium. (Belga)

Après une victoire lors de la première course au Castellet, en France, le jeune belge Alessio Picariello (Porsche) n'est pas passé loin de récidiver en catégorie GTE ce dimanche aux 4 Heures de Spa-Francorchamps. Mais alors qu'il était en tête, son équipier Michele Beretta a été victime d'une crevaison à une heure de la fin au Raidillon. S'il a pu s'en tirer, l'équipage Christian Reid/Michele Beretta/Alessio Picariello (All/Ita/Bel) a dû se contenter du 6e rang alors que la catégorie est revenue à la Ferrari de David Perel/Michael Broniszewski/Marcos Gomes (AfS/Pol/Bré). En LMP2 et au classement général, la victoire est revenue à l'Oreca-Gibson de Filipe Albuquerque/Philip Hanson (Por/G-B) après la sortie dans la dernière heure de l'Aurus-Gibson de Roman Rusinov/Mikkel Jensen (Rus/Dan), sa principale rivale aujourd'hui. La lutte pour le podium s'est décidée au sprint avec la 2e place pour l'Oreca-Gibson de James Allen/Thomas Laurent/Alexandre Cougnaud (G-B/Fra/Fra) devant le bolide similaire piloté par Julien Canal/Nicolas Jamin/William Stevens (Fra/Fra/G-B) qui a bénéficié de la crevaison du Français Tristan Gommendy dans l'avant-dernier virage pour monter sur le podium. (Belga)