"L'UCI a présenté un nouveau calendrier mais il est impossible de prédire si elle pourra s'y tenir en raison de la pandémie de coronavirus. Je ne suis pas optimiste", a déclaré le champion du monde 2018 dans un entretien avec le journal espagnol El Mundo. En quarantaine depuis un mois dans son domicile à Murcie, Valverde le vit difficilement. "Heureusement, j'ai une grande maison et les enfants ont de la place pour jouer au football, au tennis ou faire du vélo. Les entraînements sur la route me manquent. Je m'entraîne sur des rouleaux mais avec moins de motivation. De plus, vous ne savez pas pourquoi vous le faites. Avec cette incertitude, il est difficile de garder son objectif en tête." Valverde est sous contrat avec Movistar jusqu'en 2021 mais réfléchit à prolonger. "Au début du confinement, je ne pensais que nous pourrions perdre une année. Quand je vois comment la situation évolue, j'y pense de plus en plus. Cette crise peut reporter ma retraite sportive. Il est fortement probable que je roule une saison de plus. Attendons d'abord de voir si la course reprendra cette année." L'Espagnol avait fait des Jeux Olympiques de Tokyo son objectif principal pour l'année 2020 mais se concentrera désormais sur les grands tours. "S'ils se déroulent, les résultats seront atypiques. Notre corps est habitué à une routine et à des températures spécifiques. Le fait que nous serons restés longtemps à la maison aura aussi son influence. Mais le corps s'habitue à toute circonstance." Valverde ne sait cependant pas encore sur quels grands tours il sera présent. "C'est impossible de faire les trois. Le Tour est évidemment le plus important. J'attends de voir à quoi ils vont ressembler. La Vuelta aura lieu au mois de novembre et je trouve qu'ils doivent alors changer le parcours. Normalement, nous aurions dû rouler dans le nord de l'Espagne où il peut faire froid en novembre. Je pense donc qu'ils devraient chercher des endroits plus au sud et plus chauds." Le coureur espagnol doit également se décider pour les Mondiaux d'Aigle en Suisse. "Je ne sais pas si c'est mon objectif principal désormais. Il est difficile de parler d'objectifs dans cette situation." (Belga)

"L'UCI a présenté un nouveau calendrier mais il est impossible de prédire si elle pourra s'y tenir en raison de la pandémie de coronavirus. Je ne suis pas optimiste", a déclaré le champion du monde 2018 dans un entretien avec le journal espagnol El Mundo. En quarantaine depuis un mois dans son domicile à Murcie, Valverde le vit difficilement. "Heureusement, j'ai une grande maison et les enfants ont de la place pour jouer au football, au tennis ou faire du vélo. Les entraînements sur la route me manquent. Je m'entraîne sur des rouleaux mais avec moins de motivation. De plus, vous ne savez pas pourquoi vous le faites. Avec cette incertitude, il est difficile de garder son objectif en tête." Valverde est sous contrat avec Movistar jusqu'en 2021 mais réfléchit à prolonger. "Au début du confinement, je ne pensais que nous pourrions perdre une année. Quand je vois comment la situation évolue, j'y pense de plus en plus. Cette crise peut reporter ma retraite sportive. Il est fortement probable que je roule une saison de plus. Attendons d'abord de voir si la course reprendra cette année." L'Espagnol avait fait des Jeux Olympiques de Tokyo son objectif principal pour l'année 2020 mais se concentrera désormais sur les grands tours. "S'ils se déroulent, les résultats seront atypiques. Notre corps est habitué à une routine et à des températures spécifiques. Le fait que nous serons restés longtemps à la maison aura aussi son influence. Mais le corps s'habitue à toute circonstance." Valverde ne sait cependant pas encore sur quels grands tours il sera présent. "C'est impossible de faire les trois. Le Tour est évidemment le plus important. J'attends de voir à quoi ils vont ressembler. La Vuelta aura lieu au mois de novembre et je trouve qu'ils doivent alors changer le parcours. Normalement, nous aurions dû rouler dans le nord de l'Espagne où il peut faire froid en novembre. Je pense donc qu'ils devraient chercher des endroits plus au sud et plus chauds." Le coureur espagnol doit également se décider pour les Mondiaux d'Aigle en Suisse. "Je ne sais pas si c'est mon objectif principal désormais. Il est difficile de parler d'objectifs dans cette situation." (Belga)