"Ce n'est pas forcément agréable. Et pour eux, ce ne sera pas facile. Cela peut fonctionner de deux manières, soit vous donner un boost supplémentaire soit pas du tout. Mais je pense que nous devons nous concentrer sur nous-mêmes, aborder la rencontre de la manière la plus professionnelle possible et tenter de la gagner. C'est tout ce que nous pouvons faire", a préfacé le pensionnaire des Spurs. Parti très tôt à l'Ajax, où il a fait ses débuts en tant que professionnel, Toby Alderweireld a vu Christian Eriksen arriver chez les Ajacides en 2009. Ils ont joué ensemble jusqu'en 2013. Eriksen a ensuite rejoint Tottenham, où l'Anversois l'a retrouvé en 2015 après une saison à l'Atlético Madrid et une autre à Southampton. "Quand j'ai appris la nouvelle, je ne pensais plus du tout à mon match", a avoué Alderweireld. "Je cherchais juste à savoir s'il allait bien. Tout le monde était heureux et soulagé d'entendre dans le bus en direction du stade (avant le match contre la Russie, ndlr) qu'il était conscient et en mesure de parler." Selon le Diable Rouge, une issue différente aurait pu avoir des répercussions sur le duel entre Belges et Russes, prévu dans la foulée de Danemark - Finlande. "C'était vraiment impératif (d'avoir de bonnes nouvelles, ndlr) parce que nous nous demandions : 'Est-ce que nous allons jouer si les nouvelles sont moins bonnes ?' Vous n'avez pas du tout la tête à ça. Ce sont des scénarios qui vous passent par la tête. Heureusement que l'issue est favorable et que tout va bien pour lui." Apprenant que son maître à jouer était dans un état stable, le Danemark a repris son match contre la Finlande, finalement perdu 0-1 après un but encaissé en seconde mi-temps. Pour Alderweireld, les Danois ont "géré à la perfection la situation". "Ils ont mon respect éternel pour ça. Mais nous allons essayer de gagner là-bas, c'est notre objectif", a-t-il prévenu. Jeudi au Parken, ce sera le 3e duel entre les deux nations en l'espace de neuf mois après deux victoires belges en Ligue des Nations. La phalange de Roberto Martinez s'était imposée 0-2 dans la capitaine danoise et 4-2 à Louvain. Malgré ça, l'homme aux 110 caps avec la Belgique reste sur ses gardes. "Je pense que le Danemark est plus fort que la Russie. Ils ont énormément de qualités. C'est une très bonne équipe, qui sait comment elle doit jouer. Nous avons joué deux très bons matchs contre eux récemment, sinon nous n'aurions pas gagné. C'est un adversaire compliqué, qui bénéficiera du soutien de son public. Il faudra être au top pour prendre des points", a ponctué Alderweireld. (Belga)

"Ce n'est pas forcément agréable. Et pour eux, ce ne sera pas facile. Cela peut fonctionner de deux manières, soit vous donner un boost supplémentaire soit pas du tout. Mais je pense que nous devons nous concentrer sur nous-mêmes, aborder la rencontre de la manière la plus professionnelle possible et tenter de la gagner. C'est tout ce que nous pouvons faire", a préfacé le pensionnaire des Spurs. Parti très tôt à l'Ajax, où il a fait ses débuts en tant que professionnel, Toby Alderweireld a vu Christian Eriksen arriver chez les Ajacides en 2009. Ils ont joué ensemble jusqu'en 2013. Eriksen a ensuite rejoint Tottenham, où l'Anversois l'a retrouvé en 2015 après une saison à l'Atlético Madrid et une autre à Southampton. "Quand j'ai appris la nouvelle, je ne pensais plus du tout à mon match", a avoué Alderweireld. "Je cherchais juste à savoir s'il allait bien. Tout le monde était heureux et soulagé d'entendre dans le bus en direction du stade (avant le match contre la Russie, ndlr) qu'il était conscient et en mesure de parler." Selon le Diable Rouge, une issue différente aurait pu avoir des répercussions sur le duel entre Belges et Russes, prévu dans la foulée de Danemark - Finlande. "C'était vraiment impératif (d'avoir de bonnes nouvelles, ndlr) parce que nous nous demandions : 'Est-ce que nous allons jouer si les nouvelles sont moins bonnes ?' Vous n'avez pas du tout la tête à ça. Ce sont des scénarios qui vous passent par la tête. Heureusement que l'issue est favorable et que tout va bien pour lui." Apprenant que son maître à jouer était dans un état stable, le Danemark a repris son match contre la Finlande, finalement perdu 0-1 après un but encaissé en seconde mi-temps. Pour Alderweireld, les Danois ont "géré à la perfection la situation". "Ils ont mon respect éternel pour ça. Mais nous allons essayer de gagner là-bas, c'est notre objectif", a-t-il prévenu. Jeudi au Parken, ce sera le 3e duel entre les deux nations en l'espace de neuf mois après deux victoires belges en Ligue des Nations. La phalange de Roberto Martinez s'était imposée 0-2 dans la capitaine danoise et 4-2 à Louvain. Malgré ça, l'homme aux 110 caps avec la Belgique reste sur ses gardes. "Je pense que le Danemark est plus fort que la Russie. Ils ont énormément de qualités. C'est une très bonne équipe, qui sait comment elle doit jouer. Nous avons joué deux très bons matchs contre eux récemment, sinon nous n'aurions pas gagné. C'est un adversaire compliqué, qui bénéficiera du soutien de son public. Il faudra être au top pour prendre des points", a ponctué Alderweireld. (Belga)