Philippe Albert : "Point de vue couverture de balle, Biglia est ce qui se fait de mieux en Belgique. Et techniquement, il est facile ! Je me demande seulement pourquoi il est aussi prudent. On n'est plus dans les années 80, quand les médians défensifs se contentaient de récupérer puis de donner latéralement à cinq mètres. Lors du match récent au Standard, il a presque joué comme libero à l'ancienne ! Il a des qualités. C'est un bon numéro 6. Un des trois ou quatre meilleurs en Belgique. Dès qu'il n'est pas là, on voit la différence. Mais point de vue mobilité, il est un cran en dessous de Junior Malanda et William Vainqueur qui, eux, sont toujours en mouvement, récupèrent puis vont créer le surnombre. Biglia ne le fait pas. Selon moi, c'est dû à sa condition physique, qui n'est pas exemplaire. Il traîne deux ou trois kilos en trop. Je ne suis même pas sûr que ce soit curable : je crois qu'il ne sera jamais mince !

"Qu'il arrête de rêver du top anglais ; là-bas, c'est le niveau Wilshere et Carrick..."

A sa place, je ne chercherais plus à quitter Anderlecht. Un avenir en Angleterre ? Là-bas, un milieu défensif d'un grand club a le niveau de Michael Carrick ou Jack Wilshere : on ne parle plus de la même chose. Qu'est-ce qu'il peut espérer s'il va en Premier League ? Wigan ? Swansea ? Qu'il reste sagement à Anderlecht : il est bien payé, il joue chaque semaine, il gagne des titres. Il augmenterait son salaire s'il partait, mais pour le reste... Il ferait un pas en arrière."

Philippe Albert : "Point de vue couverture de balle, Biglia est ce qui se fait de mieux en Belgique. Et techniquement, il est facile ! Je me demande seulement pourquoi il est aussi prudent. On n'est plus dans les années 80, quand les médians défensifs se contentaient de récupérer puis de donner latéralement à cinq mètres. Lors du match récent au Standard, il a presque joué comme libero à l'ancienne ! Il a des qualités. C'est un bon numéro 6. Un des trois ou quatre meilleurs en Belgique. Dès qu'il n'est pas là, on voit la différence. Mais point de vue mobilité, il est un cran en dessous de Junior Malanda et William Vainqueur qui, eux, sont toujours en mouvement, récupèrent puis vont créer le surnombre. Biglia ne le fait pas. Selon moi, c'est dû à sa condition physique, qui n'est pas exemplaire. Il traîne deux ou trois kilos en trop. Je ne suis même pas sûr que ce soit curable : je crois qu'il ne sera jamais mince ! "Qu'il arrête de rêver du top anglais ; là-bas, c'est le niveau Wilshere et Carrick..." A sa place, je ne chercherais plus à quitter Anderlecht. Un avenir en Angleterre ? Là-bas, un milieu défensif d'un grand club a le niveau de Michael Carrick ou Jack Wilshere : on ne parle plus de la même chose. Qu'est-ce qu'il peut espérer s'il va en Premier League ? Wigan ? Swansea ? Qu'il reste sagement à Anderlecht : il est bien payé, il joue chaque semaine, il gagne des titres. Il augmenterait son salaire s'il partait, mais pour le reste... Il ferait un pas en arrière."