"Je connais certes fort bien le président de ce club Guido Van Lysebetten. Et l'attaquant guinéen Souleymane Youla qu'il vient d'engager faisait partie de mon effectif à Anderlecht. Mais les gens qui du coup en ont conclu que je vais devenir le directeur-technique du club font des raccourcis dangereux. C'est en effet totalement faux. Je suis bien sûr toujours impliqué dans le football, que j'analyse pour certains médias. Je participe même parfois à la réalisation de reportages. Mais il est trop tôt pour dire où et quand je vais reprendre du service comme conseiller technique. D'autant que moi-même je n'en sais rien", conclut Aimé Anthuenis.

Saint-Nicolas est lanterne rouge en D2 avec 7 points (une seule victoire) en 13 rencontres. L'entraîneur Alex Czerniatynski a été remercié le 5 novembre. Il est remplacé par Robby Kerremans, dont le baptême du feu s'est soldé par un match-nul, 1-1, arraché à la 90-ème minute par Tail Schoonjans (ex-OHL), vendredi passé contre Roulers.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Je connais certes fort bien le président de ce club Guido Van Lysebetten. Et l'attaquant guinéen Souleymane Youla qu'il vient d'engager faisait partie de mon effectif à Anderlecht. Mais les gens qui du coup en ont conclu que je vais devenir le directeur-technique du club font des raccourcis dangereux. C'est en effet totalement faux. Je suis bien sûr toujours impliqué dans le football, que j'analyse pour certains médias. Je participe même parfois à la réalisation de reportages. Mais il est trop tôt pour dire où et quand je vais reprendre du service comme conseiller technique. D'autant que moi-même je n'en sais rien", conclut Aimé Anthuenis. Saint-Nicolas est lanterne rouge en D2 avec 7 points (une seule victoire) en 13 rencontres. L'entraîneur Alex Czerniatynski a été remercié le 5 novembre. Il est remplacé par Robby Kerremans, dont le baptême du feu s'est soldé par un match-nul, 1-1, arraché à la 90-ème minute par Tail Schoonjans (ex-OHL), vendredi passé contre Roulers. Sportfootmagazine.be, avec Belga