Le vent est violent et il fait froid au pays de Waes, l'habitat d'Aimé Anthuenis, mais la poignée de main est franche et l'accueil chaleureux. Dans le jardin entouré de chênes, madame tente de ramasser les feuilles mais elle comprend vite que la bataille est perdue. " Elles sont encore trop mouillées. " Elle sert le café puis revient avec une boîte de pralines. Anthuenis, en jeans et pantoufles, se contente d'un verre d'eau.
...