Suarez s'était présenté à Pérouse le 17 septembre afin de passer un examen d'italien lié à sa demande de citoyenneté italienne, qui aurait facilité un transfert à la Juventus. Ce transfert n'a finalement pas eu lieu. L'Uruguayen a finalement signé à l'Atlético Madrid. Dans un communiqué, le procureur de Pérouse Raffaele Cantone a indiqué que "les sujets de l'examen ont été communiqués à l'avance au joueur", et son résultat décidé avant le test. L'examen était "une farce" que l'université a arrangé pour repondre "aux demandes avancées par la Juventus" et assurer "un retour d'image positif", a déclaré le procureur. La rectrice de l'université Giuliana Grego, le directeur Simone Olivieri, l'enseignante de Suarez Stefania Spina et l'examinateur Lorenzo Rocca ont été suspendus pour huit mois pour violation du secret professionnel à des fins lucratives et plusieurs infractions de falsification de documents officiels. Cantone a aussi déclaré que le parquet enquête sur le rôle des dirigeants de la Juventus dans cette affaire. "L'enquête a permis de comprendre comment, au début du mois de septembre, les dirigeants du club turinois se sont activés, y compris au plus haut niveau institutionnel, pour 'accélérer' la reconnaissance de la citoyenneté italienne à Suarez, ce qui ce qui amène à de nouvelles hypothèses de délits contre des sujets autres que ceux appartenant à l'université", peut-on lire dans le communiqué. (Belga)

Suarez s'était présenté à Pérouse le 17 septembre afin de passer un examen d'italien lié à sa demande de citoyenneté italienne, qui aurait facilité un transfert à la Juventus. Ce transfert n'a finalement pas eu lieu. L'Uruguayen a finalement signé à l'Atlético Madrid. Dans un communiqué, le procureur de Pérouse Raffaele Cantone a indiqué que "les sujets de l'examen ont été communiqués à l'avance au joueur", et son résultat décidé avant le test. L'examen était "une farce" que l'université a arrangé pour repondre "aux demandes avancées par la Juventus" et assurer "un retour d'image positif", a déclaré le procureur. La rectrice de l'université Giuliana Grego, le directeur Simone Olivieri, l'enseignante de Suarez Stefania Spina et l'examinateur Lorenzo Rocca ont été suspendus pour huit mois pour violation du secret professionnel à des fins lucratives et plusieurs infractions de falsification de documents officiels. Cantone a aussi déclaré que le parquet enquête sur le rôle des dirigeants de la Juventus dans cette affaire. "L'enquête a permis de comprendre comment, au début du mois de septembre, les dirigeants du club turinois se sont activés, y compris au plus haut niveau institutionnel, pour 'accélérer' la reconnaissance de la citoyenneté italienne à Suarez, ce qui ce qui amène à de nouvelles hypothèses de délits contre des sujets autres que ceux appartenant à l'université", peut-on lire dans le communiqué. (Belga)