"En principe, il y a une procédure à suivre, mais on ne pouvait attendre et laisser faire une chose pareille", a réagi Stefan Van Loock, porte-parole de l'Union belge. "Un tel dossier aurait normalement dû passer devant le Comité exécutif. Théoriquement, les Comités provinciaux prennent leurs décisions indépendamment et nous n'avons rien à y redire."

"Mais il y a des circonstances exceptionnelles et nous étions dans cette configuration. Le bon sens doit primer, ainsi que le respect des victimes. D'où l'intervention du président François De Keersmaecker. De telles décisions gâchent tous les efforts produits depuis un certain temps déjà au sein de la fédération", poursuit Stefan Van Loock, qui n'exclut pas la prise de sanctions envers le président du Comité provincial du Limbourg, Romain Appeltans.

"On verra ça dans les prochains jours. Steven Martens ( secrétaire général de l'URBSFA, ndlr) est actuellement malade et François De Keersmaecker en voyage en Turquie avec l'UEFA. Mais des sanctions ne sont pas à exclure, c'est certain".

"Cette histoire n'aurait jamais dû se produire"

"Lommel United n'a officiellement déposé aucune demande de report des matches auprès de notre secrétariat", s'est justifié Romain Appeltans pour expliquer le forfait initialement infligé aux équipes de jeunes de Lommel United. "Aucune décision n'avait donc été prise et vendredi soir, nous avons reçu un mail de Lommel nous annonçant que les équipes de jeunes ne joueraient pas. Notre secrétariat était fermé et rien n'a donc pu être décidé".

Les différentes équipes qui devaient affronter Lommel le week-end dernier se sont donc présentées au terrain. "Et dans ce cas-là, le règlement est clair : c'est une défaite par forfait", assure le président du CP limbourgeois. Via son site internet, le club de Lommel a lui indiqué qu'une demande de report des rencontres avait été introduite le mercredi précédant les rencontres, "un délai suffisamment long pour prendre une décision", selon le club limbourgeois.

"Nous n'avons pas été rappelé à l'ordre [par l'Union belge]. Le président François De Keersmaecker nous a contacté suite au flot de critiques encaissé par la fédération. Mais c'est le Comité provincial qui a pris la décision d'annuler les défaites par forfait, en concertation avec François De Keersmaecker", explique Romain Appeltans.

Et quand on lui demande si il s'attend à des sanctions pour cette affaire, Romain Appeltans est clair : "bien sûr que non".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"En principe, il y a une procédure à suivre, mais on ne pouvait attendre et laisser faire une chose pareille", a réagi Stefan Van Loock, porte-parole de l'Union belge. "Un tel dossier aurait normalement dû passer devant le Comité exécutif. Théoriquement, les Comités provinciaux prennent leurs décisions indépendamment et nous n'avons rien à y redire." "Mais il y a des circonstances exceptionnelles et nous étions dans cette configuration. Le bon sens doit primer, ainsi que le respect des victimes. D'où l'intervention du président François De Keersmaecker. De telles décisions gâchent tous les efforts produits depuis un certain temps déjà au sein de la fédération", poursuit Stefan Van Loock, qui n'exclut pas la prise de sanctions envers le président du Comité provincial du Limbourg, Romain Appeltans. "On verra ça dans les prochains jours. Steven Martens ( secrétaire général de l'URBSFA, ndlr) est actuellement malade et François De Keersmaecker en voyage en Turquie avec l'UEFA. Mais des sanctions ne sont pas à exclure, c'est certain". "Cette histoire n'aurait jamais dû se produire" "Lommel United n'a officiellement déposé aucune demande de report des matches auprès de notre secrétariat", s'est justifié Romain Appeltans pour expliquer le forfait initialement infligé aux équipes de jeunes de Lommel United. "Aucune décision n'avait donc été prise et vendredi soir, nous avons reçu un mail de Lommel nous annonçant que les équipes de jeunes ne joueraient pas. Notre secrétariat était fermé et rien n'a donc pu être décidé". Les différentes équipes qui devaient affronter Lommel le week-end dernier se sont donc présentées au terrain. "Et dans ce cas-là, le règlement est clair : c'est une défaite par forfait", assure le président du CP limbourgeois. Via son site internet, le club de Lommel a lui indiqué qu'une demande de report des rencontres avait été introduite le mercredi précédant les rencontres, "un délai suffisamment long pour prendre une décision", selon le club limbourgeois. "Nous n'avons pas été rappelé à l'ordre [par l'Union belge]. Le président François De Keersmaecker nous a contacté suite au flot de critiques encaissé par la fédération. Mais c'est le Comité provincial qui a pris la décision d'annuler les défaites par forfait, en concertation avec François De Keersmaecker", explique Romain Appeltans. Et quand on lui demande si il s'attend à des sanctions pour cette affaire, Romain Appeltans est clair : "bien sûr que non". Sportfootmagazine.be, avec Belga