31 personnes, dont d'anciens joueurs et dirigeants, ainsi qu'une société luxembourgeoise sont poursuivies pour corruption privée, participation à une organisation criminelle, blanchiment et chantage. L'homme d'affaires chinois Zheyun Ye, personnage central de cette affaire de corruption, n'était pas représenté par un avocat lors de la séance d'introduction. Seul un prévenu, l'ancien président du club de La Louvière Filippo Gaone, était présent à l'audience.

Le président du tribunal correctionnel de Bruxelles a programmé un calendrier serré avec plusieurs audiences par semaine, le matin et l'après-midi, à partir du lundi 3 février. Le tribunal espère ainsi éviter la prescription, encore difficile à déterminer précisément à cause de l'ampleur et de la complexité du dossier.

"Il faut veiller à ce que le football reste un sport propre et lutter contre toute forme de dérégulation."
Lors des audiences, les parties civiles réclameront des dommages pour l'atteinte à l'image et à l'intégrité du sport. "Nous souhaitons une condamnation et une sanction exemplaires", a confirmé Maître Audry Stevenart, avocat de l'Union belge de football. "Il faut veiller à ce que le football reste un sport propre et lutter contre toute forme de dérégulation."

L'avocat de Paul Put, entraîneur du Lierse pendant les faits et actuel sélectionneur du Burkina Faso, espère lui que son client aura droit à "une seconde chance".

Les faits remontent aux saisons 2004-2005 et 2005-2006. Zheyun Ye avait tenté de corrompre plusieurs joueurs de football de première et deuxième divisions. Il avait notamment acheté des matchs des clubs du Lierse, dans lequel il avait investi, de La Louvière et de Geel. L'homme d'affaires chinois a depuis disparu sans laisser de traces.

31 personnes, dont d'anciens joueurs et dirigeants, ainsi qu'une société luxembourgeoise sont poursuivies pour corruption privée, participation à une organisation criminelle, blanchiment et chantage. L'homme d'affaires chinois Zheyun Ye, personnage central de cette affaire de corruption, n'était pas représenté par un avocat lors de la séance d'introduction. Seul un prévenu, l'ancien président du club de La Louvière Filippo Gaone, était présent à l'audience. Le président du tribunal correctionnel de Bruxelles a programmé un calendrier serré avec plusieurs audiences par semaine, le matin et l'après-midi, à partir du lundi 3 février. Le tribunal espère ainsi éviter la prescription, encore difficile à déterminer précisément à cause de l'ampleur et de la complexité du dossier. "Il faut veiller à ce que le football reste un sport propre et lutter contre toute forme de dérégulation." Lors des audiences, les parties civiles réclameront des dommages pour l'atteinte à l'image et à l'intégrité du sport. "Nous souhaitons une condamnation et une sanction exemplaires", a confirmé Maître Audry Stevenart, avocat de l'Union belge de football. "Il faut veiller à ce que le football reste un sport propre et lutter contre toute forme de dérégulation." L'avocat de Paul Put, entraîneur du Lierse pendant les faits et actuel sélectionneur du Burkina Faso, espère lui que son client aura droit à "une seconde chance". Les faits remontent aux saisons 2004-2005 et 2005-2006. Zheyun Ye avait tenté de corrompre plusieurs joueurs de football de première et deuxième divisions. Il avait notamment acheté des matchs des clubs du Lierse, dans lequel il avait investi, de La Louvière et de Geel. L'homme d'affaires chinois a depuis disparu sans laisser de traces.