Affaire de fraude présumée: Bruges, Genk, Ostende, Anderlecht et Standard confirment des perquisitions

10/10/18 à 12:10 - Mise à jour à 11/10/18 à 09:18

Source: Belga

Les clubs de football du Club Bruges, Genk, Ostende et Anderlecht ont confirmé mercredi que des perquisitions ont été menées par le parquet fédéral mercredi matin dans leur club dans le cadre de l'affaire de fraude présumée dans le milieu du football belge. Les clubs de Mouscron, Charleroi et Eupen affirment à l'inverse qu'aucune perquisition n'a été menée pour l'instant.

Affaire de fraude présumée: Bruges, Genk, Ostende, Anderlecht et Standard confirment des perquisitions

L'entraîneur brugeois Ivan Leko a été interpelé et entendu dans le cadre de ce dossier. © BELGA

L'entraîneur brugeois Ivan Leko a été interpelé et entendu dans le cadre de ce dossier, de même que l'agent de joueur Mogi Bayat, l'ancien dirigeant d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, et les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten, a confirmé le parquet fédéral.

Une instruction judiciaire a été ouverte concernant des activités menées dans le cadre d'une organisation criminelle, de blanchiment d'argent et de corruption privée, a annoncé le parquet fédéral. Quarante-quatre perquisitions ont eu lieu, dont, selon plusieurs médias, dans 10 des 16 clubs de football de division 1A.

Le club de Genk a confirmé que des perquisitions sont en cours. Celui d'Ostende également.

Du côté d'Anderlecht, on confirme également une perquisition. "Cette action cadre dans une enquête judiciaire concernant les pratiques de certains agents de joueurs", affirme le club bruxellois dans un communiqué. Les forces de l'ordre ont quitté le site de Neerpede, a constaté Belga sur place.

Les clubs de Mouscron, Charleroi et Eupen affirment de leur côté qu'aucune perquisition n'a été menée pour l'instant.

L'enquête viserait également l'agent de joueur Dejan Veljkovic ainsi que les clubs avec lesquels ils ont traité.

L'Union belge attend plus d'informations sur les perquisitions

L'Union belge de football (URBSFA) "attend plus d'informations" avant de réagir aux perquisitions et interpellations, a indiqué le porte-parole de l'institution Pierre Cornez.

Le parquet fédéral a confirmé les interpellations et auditions de l'agent de joueurs Mogi Bayat, de Herman Van Holsbeeck, ancien dirigeant d'Anderlecht, de l'actuel entraîneur de Bruges Ivan Leko, et des arbitres Bart Vertenten et Sébastien Delferière.

"C'est préoccupant pour l'image du football belge", a indiqué de son côté Pierre François, administrateur-délégué de la Pro League. "Personnellement, je ne suis au courant de rien et il ne se passe rien chez nous", a-t-il ajouté. "J'attends des éclaircissements avant de me prononcer davantage."

Le Standard de Liège confirme également des perquisitions

Le Standard de Liège a également reçu la visite des enquêteurs mercredi, confirme le club de football dans un bref communiqué.

"Ce matin, le Standard de Liège a fait l'objet d'une perquisition. Au terme de deux heures, les enquêteurs sont repartis en possession de tous les documents dont ils ont fait la demande spécifique", a indiqué le club. "Par sa collaboration étroite, le Standard de Liège entend aider la justice au mieux dans l'avancement de son enquête et espère que toute la lumière sera faite très rapidement", conclut le communiqué.

Nos partenaires