Januzaj s'était blessé au genou durant le Mondial en Russie. Après son splendide but en phase de poules contre l'Angleterre, il n'avait plus joué pendant quatre mois. Son retour a eu lieu fin octobre. Le milieu offensif a depuis disputé quatre rencontres (trois en championnat et une en coupe), restant sur la pelouse les 90 minutes durant les deux derniers matchs contre Séville (0-0) et à Levante (1-3). "J'ai eu un petit soucis au ménisque latéral, mais ça a pris du temps", a résumé Januzaj. "J'ai rejoué quatre matchs. Je me suis senti bien, je n'ai pas eu de problème. C'était difficile, mais c'est la vie dans le football. Tant mieux que c'est arrivé au début de saison et pas à la fin." Alors que plusieurs joueurs accusent le coup après la Coupe du monde, Januzaj peut-il lui compter sur une certaine fraicheur vu sa longue absence? "Frais, je ne sais pas, je suis quand même resté blessé quatre mois. Ok, j'ai joué les trois derniers matchs, d'abord 60 minutes au Celta Vigo (1-1, ndlr) puis deux fois 90, mais je suis resté longtemps dehors. J'essaye de retrouver mon rythme pour être à 100 %. J'ai tenu les deux derniers matchs 90 minutes sans problème." Januzaj va dès lors découvrir la Ligue des Nations, la nouvelle compétition organisée par l'UEFA. "On a envie d'être la première équipe à gagner cette compétition. Ce serait bien", a souri le milieu offensif. Januzaj s'est révélé très jeune à Manchester United qui l'avait "chipé" à Anderlecht, où il était considéré comme le joyau de Neerpede. Mais depuis, il est à la recherche d'une certaine stabilité, tant en club qu'en équipe nationale. "Cette instabilité m'a frustré, c'est vrai. Je ne jouais pas beaucoup en club, j'étais un jeune joueur. Aujourd'hui, j'ai 23 ans, c'est le moment d'être au plus haut niveau. Je me sens plus mature. Je suis content à la Real Sociedad. Je voulais du temps de jeu. Je me sens bien là-bas, c'est un grand championnat, il y a de grands joueurs autour de moi." Januzaj a confié ne plus penser à son but contre l'Angleterre: "c'est le passé, je regarde plus loin et tente de faire de mon mieux." (Belga)

Januzaj s'était blessé au genou durant le Mondial en Russie. Après son splendide but en phase de poules contre l'Angleterre, il n'avait plus joué pendant quatre mois. Son retour a eu lieu fin octobre. Le milieu offensif a depuis disputé quatre rencontres (trois en championnat et une en coupe), restant sur la pelouse les 90 minutes durant les deux derniers matchs contre Séville (0-0) et à Levante (1-3). "J'ai eu un petit soucis au ménisque latéral, mais ça a pris du temps", a résumé Januzaj. "J'ai rejoué quatre matchs. Je me suis senti bien, je n'ai pas eu de problème. C'était difficile, mais c'est la vie dans le football. Tant mieux que c'est arrivé au début de saison et pas à la fin." Alors que plusieurs joueurs accusent le coup après la Coupe du monde, Januzaj peut-il lui compter sur une certaine fraicheur vu sa longue absence? "Frais, je ne sais pas, je suis quand même resté blessé quatre mois. Ok, j'ai joué les trois derniers matchs, d'abord 60 minutes au Celta Vigo (1-1, ndlr) puis deux fois 90, mais je suis resté longtemps dehors. J'essaye de retrouver mon rythme pour être à 100 %. J'ai tenu les deux derniers matchs 90 minutes sans problème." Januzaj va dès lors découvrir la Ligue des Nations, la nouvelle compétition organisée par l'UEFA. "On a envie d'être la première équipe à gagner cette compétition. Ce serait bien", a souri le milieu offensif. Januzaj s'est révélé très jeune à Manchester United qui l'avait "chipé" à Anderlecht, où il était considéré comme le joyau de Neerpede. Mais depuis, il est à la recherche d'une certaine stabilité, tant en club qu'en équipe nationale. "Cette instabilité m'a frustré, c'est vrai. Je ne jouais pas beaucoup en club, j'étais un jeune joueur. Aujourd'hui, j'ai 23 ans, c'est le moment d'être au plus haut niveau. Je me sens plus mature. Je suis content à la Real Sociedad. Je voulais du temps de jeu. Je me sens bien là-bas, c'est un grand championnat, il y a de grands joueurs autour de moi." Januzaj a confié ne plus penser à son but contre l'Angleterre: "c'est le passé, je regarde plus loin et tente de faire de mon mieux." (Belga)