Custovic a déjà travaillé à Ostende entre 2015 et juin 2018, en tant qu'assistant d'abord et entraîneur principal ensuite. En novembre 2018, il a rejoint Waasland-Beveren, où il a été licencié au début de cette saison. Il est alors retourné en Bosnie pour y devenir entraîneur national adjoint.

Mercredi, il dirigera son premier entraînement. "Je suis très heureux de revenir ici", a déclaré Custovic. "Je me suis toujours senti bien à Ostende et le lien avec les joueurs, le personnel et les fans a toujours été excellent. Cela m'a fait mal de voir le KVO au fond, mais je ferai tout mon possible pour que les deux prochains matchs se terminent bien."

Le président Frank Dierckens est satisfait qu'une solution ait été trouvée si rapidement. "Samedi, un match important nous attend, nous avons donc dû faire vite. Au départ, nous avons examiné les options pour trouver une solution interne, mais pour plusieurs raisons, ce n'était pas si évident. Le choix s'est donc porté sur un homme de l'extérieur. Il était important que cette personne connaisse le championnat et puisse évaluer le noyau. De plus, Adnan a déjà travaillé avec plusieurs de nos joueurs, qui saluent unanimement son impact. En tant qu'entraîneur principal, il a sorti le KVO d'une situation difficile tout en lançant des jeunes comme Jelle Bataille et Robbie D'Haese. Je pense qu'il est l'homme qu'il faut pour mener ce travail à bien. De plus, avec l'ancien joueur Berrier, il amène aussi une vieille connaissance qui connaît très bien la maison."

Berrier, 36 ans, a joué avec les Kustboys entre 2013 et 2018 et connaît donc bien Custovic. Le Français a vécu quelques belles saisons sur la Côte avant de s'installer au FC Malines, où il a dû mettre fin à sa carrière en raison de problèmes cardiaques. "Il a toujours suivi la compétition belge pour son travail de consultant", a dit Dierckens. "Avec ces nominations, je crois fermement que nous parviendrons à arracher le maintien. J'ai également des joueurs motivés à l'entraînement et je suis sûr que les supporters les soutiendront à cent pour cent samedi. J'espère que nous pourrons faire la fête après le match."

Custovic est le troisième entraîneur ostendais de la saison. Van Wijk a remplacé Kare Ingebrigtsen, parti à Chypre, le 31 décembre. Sous la direction du Néerlandais, 57 ans, les choses sont allées de mal en pis. Le week-end dernier, Ostende s'est incliné 3-1 à l'Antwerp. Il est avant-dernier au classement avec 22 points, deux de plus à peine que Waasland-Beveren et un de moins que le Cercle Bruges. Samedi, Ostende reçoit Genk et se rendra au Cercle lors de la dernière journée.

Custovic a déjà travaillé à Ostende entre 2015 et juin 2018, en tant qu'assistant d'abord et entraîneur principal ensuite. En novembre 2018, il a rejoint Waasland-Beveren, où il a été licencié au début de cette saison. Il est alors retourné en Bosnie pour y devenir entraîneur national adjoint. Mercredi, il dirigera son premier entraînement. "Je suis très heureux de revenir ici", a déclaré Custovic. "Je me suis toujours senti bien à Ostende et le lien avec les joueurs, le personnel et les fans a toujours été excellent. Cela m'a fait mal de voir le KVO au fond, mais je ferai tout mon possible pour que les deux prochains matchs se terminent bien." Le président Frank Dierckens est satisfait qu'une solution ait été trouvée si rapidement. "Samedi, un match important nous attend, nous avons donc dû faire vite. Au départ, nous avons examiné les options pour trouver une solution interne, mais pour plusieurs raisons, ce n'était pas si évident. Le choix s'est donc porté sur un homme de l'extérieur. Il était important que cette personne connaisse le championnat et puisse évaluer le noyau. De plus, Adnan a déjà travaillé avec plusieurs de nos joueurs, qui saluent unanimement son impact. En tant qu'entraîneur principal, il a sorti le KVO d'une situation difficile tout en lançant des jeunes comme Jelle Bataille et Robbie D'Haese. Je pense qu'il est l'homme qu'il faut pour mener ce travail à bien. De plus, avec l'ancien joueur Berrier, il amène aussi une vieille connaissance qui connaît très bien la maison." Berrier, 36 ans, a joué avec les Kustboys entre 2013 et 2018 et connaît donc bien Custovic. Le Français a vécu quelques belles saisons sur la Côte avant de s'installer au FC Malines, où il a dû mettre fin à sa carrière en raison de problèmes cardiaques. "Il a toujours suivi la compétition belge pour son travail de consultant", a dit Dierckens. "Avec ces nominations, je crois fermement que nous parviendrons à arracher le maintien. J'ai également des joueurs motivés à l'entraînement et je suis sûr que les supporters les soutiendront à cent pour cent samedi. J'espère que nous pourrons faire la fête après le match." Custovic est le troisième entraîneur ostendais de la saison. Van Wijk a remplacé Kare Ingebrigtsen, parti à Chypre, le 31 décembre. Sous la direction du Néerlandais, 57 ans, les choses sont allées de mal en pis. Le week-end dernier, Ostende s'est incliné 3-1 à l'Antwerp. Il est avant-dernier au classement avec 22 points, deux de plus à peine que Waasland-Beveren et un de moins que le Cercle Bruges. Samedi, Ostende reçoit Genk et se rendra au Cercle lors de la dernière journée.