Le club allemand est dernier du groupe A avec un seul point au compteur. Après sa défaite contre Bruges (1-2) à l'aller, il n'a pas d'autre choix que de s'imposer pour espérer accrocher la troisième place, qualificative pour l'Europa League. "Je ne pense pas qu'il s'agisse vraiment de notre dernière chance. Je pense plutôt que nous avons notre sort entre nos mains", a assuré Beierlorzer, ancien entraîneur de Mayence. "Nous avons l'intention de battre Bruges et les dépasser au classement. Nous allons tout faire pour y parvenir." Marsch n'est pas le seul absent de marque côté allemand. En effet, les vice-champions d'Allemagne ne pourront pas compter sur leur capitaine et gardien titulaire Peter Gulacsi, lui aussi placé en quarantaine après un test positif. L'absence du Hongrois s'ajoute à celles de l'attaquant Yussuf Poulsen et du milieu international espagnol Dani Olmo, blessés. Malgré ces nombreuses défections, Beierlorzer assure que son groupe est habité d'une attitude positive et fera tout pour l'emporter mercredi en Belgique. Il veut notamment s'appuyer sur la seconde mi-temps du match aller. "Nous avions fait des erreurs dans le premier acte, mais nous avions davantage contrôlé le jeu en seconde mi-temps. Nous aurions pu convertir certaines occasions. Le Club de Bruges propose un jeu extrêmement intensif et profitera d'un stade comble. Il faudra être à notre meilleur niveau." Beierlorzer a aussi insisté sur le fait que Marsch allait être en contact permanent avec son groupe de manière virtuelle et avait déjà tenu une réunion d'équipe en visioconférence. "Il donnera aussi des conseils à la mi-temps." (Belga)

Le club allemand est dernier du groupe A avec un seul point au compteur. Après sa défaite contre Bruges (1-2) à l'aller, il n'a pas d'autre choix que de s'imposer pour espérer accrocher la troisième place, qualificative pour l'Europa League. "Je ne pense pas qu'il s'agisse vraiment de notre dernière chance. Je pense plutôt que nous avons notre sort entre nos mains", a assuré Beierlorzer, ancien entraîneur de Mayence. "Nous avons l'intention de battre Bruges et les dépasser au classement. Nous allons tout faire pour y parvenir." Marsch n'est pas le seul absent de marque côté allemand. En effet, les vice-champions d'Allemagne ne pourront pas compter sur leur capitaine et gardien titulaire Peter Gulacsi, lui aussi placé en quarantaine après un test positif. L'absence du Hongrois s'ajoute à celles de l'attaquant Yussuf Poulsen et du milieu international espagnol Dani Olmo, blessés. Malgré ces nombreuses défections, Beierlorzer assure que son groupe est habité d'une attitude positive et fera tout pour l'emporter mercredi en Belgique. Il veut notamment s'appuyer sur la seconde mi-temps du match aller. "Nous avions fait des erreurs dans le premier acte, mais nous avions davantage contrôlé le jeu en seconde mi-temps. Nous aurions pu convertir certaines occasions. Le Club de Bruges propose un jeu extrêmement intensif et profitera d'un stade comble. Il faudra être à notre meilleur niveau." Beierlorzer a aussi insisté sur le fait que Marsch allait être en contact permanent avec son groupe de manière virtuelle et avait déjà tenu une réunion d'équipe en visioconférence. "Il donnera aussi des conseils à la mi-temps." (Belga)