Il s'agit d'une rupture de contrat avec accord financier à la clé. Ivan Vukomanovic touchera l'équivalent de ce qu'il aurait perçu comme entraîneur jusqu'à'à la fin de la saison, a indiqué le Standard via son porte-parole Olivier Smeets, confirmant une information des journaux du groupe Supresse.

Ivan Vukomanovic était devenu entraîneur principal du Standard lors du limogeage de l'Israëlien Guy Luzon, dont il était l'adjoint, remercié le 20 octobre. Ivan Vukomanovic devait d'abord assurer l'interim, mais après trois victoires consécutives en championnat et un nul contre Séville, tenant du titre, en Europa League, le Serbe avait confirmé jusqu'à'à la fin de la saison.

Cependant, le 2 février dernier, Vukomanovic était remplacé par José Riga au poste de T1. Le club avait demandé à Vukomanovic de redevenir adjoint, comme cela était prévu dans son contrat. L'ancien joueur de Lokeren avait refusé cette proposition mais faisait toujours partie des salariés du club, jusqu'à'à ce qu'un accord soit trouvé mercredi concernant la rupture de son contrat.

Il s'agit d'une rupture de contrat avec accord financier à la clé. Ivan Vukomanovic touchera l'équivalent de ce qu'il aurait perçu comme entraîneur jusqu'à'à la fin de la saison, a indiqué le Standard via son porte-parole Olivier Smeets, confirmant une information des journaux du groupe Supresse. Ivan Vukomanovic était devenu entraîneur principal du Standard lors du limogeage de l'Israëlien Guy Luzon, dont il était l'adjoint, remercié le 20 octobre. Ivan Vukomanovic devait d'abord assurer l'interim, mais après trois victoires consécutives en championnat et un nul contre Séville, tenant du titre, en Europa League, le Serbe avait confirmé jusqu'à'à la fin de la saison. Cependant, le 2 février dernier, Vukomanovic était remplacé par José Riga au poste de T1. Le club avait demandé à Vukomanovic de redevenir adjoint, comme cela était prévu dans son contrat. L'ancien joueur de Lokeren avait refusé cette proposition mais faisait toujours partie des salariés du club, jusqu'à'à ce qu'un accord soit trouvé mercredi concernant la rupture de son contrat.