Abdi s'est rendu à Tokyo dans la foulée de son stage en Éthiopie. "Un long voyage, trop long", a-t-il déclaré à Belga. "J'ai passé 22 heures dans les transports. J'espère que cela sera plus rapide pour les JO. Vendredi matin, j'avais quelques raideurs aux ischios et dans le dos", a précisé Abdi. Hormis la durée de son voyage, le Gantois a effectué une bonne préparation. "Tout s'est déroulé comme prévu, même si la préparation a été assez courte après le marathon de Chicago en octobre." Bashir Abdi s'élancera au départ des 42,195 kilomètres sans objectif concret. "Je n'ai pas de plan. Le groupe de tête veut atteindre la mi-course dans un temps de 1h01:00. C'est trop rapide pour moi", a avoué celui qui a abaissé le record de Belgique à 2h06:14 le 13 octobre à Chicago. "Par contre, le groupe des Japonais sera intéressant car ils visent le record national (2h05:50). Le marathon est une distance phare au Japon, la presse est largement présente ici pour suivre la qualification olympique", a ajouté Abdi, déjà assuré d'être de la partie aux Jeux l'été prochain. "Je manque un peu de rythme mais je peux peut-être faire parler mon expérience", a ponctué le Gantois en évoquant un probable nouveau RDB. (Belga)

Abdi s'est rendu à Tokyo dans la foulée de son stage en Éthiopie. "Un long voyage, trop long", a-t-il déclaré à Belga. "J'ai passé 22 heures dans les transports. J'espère que cela sera plus rapide pour les JO. Vendredi matin, j'avais quelques raideurs aux ischios et dans le dos", a précisé Abdi. Hormis la durée de son voyage, le Gantois a effectué une bonne préparation. "Tout s'est déroulé comme prévu, même si la préparation a été assez courte après le marathon de Chicago en octobre." Bashir Abdi s'élancera au départ des 42,195 kilomètres sans objectif concret. "Je n'ai pas de plan. Le groupe de tête veut atteindre la mi-course dans un temps de 1h01:00. C'est trop rapide pour moi", a avoué celui qui a abaissé le record de Belgique à 2h06:14 le 13 octobre à Chicago. "Par contre, le groupe des Japonais sera intéressant car ils visent le record national (2h05:50). Le marathon est une distance phare au Japon, la presse est largement présente ici pour suivre la qualification olympique", a ajouté Abdi, déjà assuré d'être de la partie aux Jeux l'été prochain. "Je manque un peu de rythme mais je peux peut-être faire parler mon expérience", a ponctué le Gantois en évoquant un probable nouveau RDB. (Belga)