"On a senti de drôles de vibrations et on s'est arrêté pour contrôler", a expliqué Tom Colsoul. "Le différentiel semblait cassé et rouler encore 200 km n'était pas possible. On a donc quitté la spéciale pour rejoindre le bivouac. On va essayer de réparer pour pouvoir repartir, mais un résultat n'est désormais plus possible". L'équipage va en effet pouvoir repartir moyennant une pénalité de 24 heures. "On va se focaliser sur une victoire d'étape" a ajouté Tom Colsoul qui dispute la dernière course de sa carrière. (Belga)

"On a senti de drôles de vibrations et on s'est arrêté pour contrôler", a expliqué Tom Colsoul. "Le différentiel semblait cassé et rouler encore 200 km n'était pas possible. On a donc quitté la spéciale pour rejoindre le bivouac. On va essayer de réparer pour pouvoir repartir, mais un résultat n'est désormais plus possible". L'équipage va en effet pouvoir repartir moyennant une pénalité de 24 heures. "On va se focaliser sur une victoire d'étape" a ajouté Tom Colsoul qui dispute la dernière course de sa carrière. (Belga)