La course partira à nouveau d'Aarschot. Non pas de la Grand Place, mais de la Demervallei. "Car nous pouvons empêcher la présence de spectateur sur cette route", a précisé Nick Nuyens, l'organisateur. Le parcours comprendra deux circuits, un premier, placé après 23 km de course, de 59 kilomètres et un second de 20 kilomètres, qui seront effectués deux fois chacun. Il y aura en tout cinq passages à la Citadelle de Diest. Avec son parcours caractéristique, l'épreuve est décrite comme les 'Strade Bianche' de Belgique. "En l'absence du Grasbos, où des travaux sont en cours, nous avons décidé d'augmenter le nombre de kilomètres 'offroad' à 42", a ajouté Nuyens. "Notre parcours est suffisamment sélectif pour avoir un beau gagnant." Celui-ci pourrait être le champion du monde Mads Pedersen. "Il a demandé explicitement à son équipe Trek-Segafredo d'être sélectionné ici", se réjouit l'organisateur. Avec aussi Deceuninck-Quick Step, Jumbo-Visma et Sunweb, quatre équipes WorldTour seront de la partie. Nuyens cite également Zdenek Stybar, Florian Sénéchal et Alvaro José Hodeg chez Deceuninck-Quick Step et le champion du monde juniors Quinn Simmons (Trek-Segafredo) parmi les engagés provisoires. Le plateau sera complété par dix équipes ProTeams (Bingoal-Wallonie Bruxelles, Circus-Wanty Gobert, Sport Vlaanderen-Baloise, Alpecin-Fenix, Nippo-Delko Provence, Total-Direct Energie, B&B Hotels-Vital Concept, Arkea-Samsic, Riwal-Readynez et Rally Cycling) et six équipes continentales (Pauwels Sauzen-Bingoal, Baloise-Telenet Lions, Tarteletto-Isorex, A Bloc Cyling Team, Beat Cycling Club et Canyon-DB). Les organisateurs ont prévu toute une série de mesures de sécurité. Ainsi, les zones de départ, d'arrivée et de ravitaillement ne seront pas accessibles au public. Une véritable "équipe Covid", composée de jeunes médecins et de gens parfaitement reconnaissables, sera mise en place et aura un rôle de contact pour l'organisation, l'UCI, les autorités locales et les équipes. Ils vérifieront notamment les hôtels. "Nous exigeons que tous les coureurs soient testés trois jours avant la course", a ajouté Nuyens. "Il n'y aura pas de vestiaire, les coureurs se changeront dans leur bus ou camping-car. L'accès au parking des équipes ne sera autorisé qu'avec une banderole spéciale. Une seule voiture d'équipe pourra être garée dans la zone de ravitaillement. Les coureurs devront porter un masque sur le podium de départ et de celui d'arrivée. Les marches du podium seront espacées d'un mètre et demi. Seules les personnes accréditées pourront se rendre au départ et à l'arrivée", conclut Nuyens. L'an passé, Kenneth Vanbilsen s'était imposé devant Niki Terpstra et Quinten Hermans. (Belga)

La course partira à nouveau d'Aarschot. Non pas de la Grand Place, mais de la Demervallei. "Car nous pouvons empêcher la présence de spectateur sur cette route", a précisé Nick Nuyens, l'organisateur. Le parcours comprendra deux circuits, un premier, placé après 23 km de course, de 59 kilomètres et un second de 20 kilomètres, qui seront effectués deux fois chacun. Il y aura en tout cinq passages à la Citadelle de Diest. Avec son parcours caractéristique, l'épreuve est décrite comme les 'Strade Bianche' de Belgique. "En l'absence du Grasbos, où des travaux sont en cours, nous avons décidé d'augmenter le nombre de kilomètres 'offroad' à 42", a ajouté Nuyens. "Notre parcours est suffisamment sélectif pour avoir un beau gagnant." Celui-ci pourrait être le champion du monde Mads Pedersen. "Il a demandé explicitement à son équipe Trek-Segafredo d'être sélectionné ici", se réjouit l'organisateur. Avec aussi Deceuninck-Quick Step, Jumbo-Visma et Sunweb, quatre équipes WorldTour seront de la partie. Nuyens cite également Zdenek Stybar, Florian Sénéchal et Alvaro José Hodeg chez Deceuninck-Quick Step et le champion du monde juniors Quinn Simmons (Trek-Segafredo) parmi les engagés provisoires. Le plateau sera complété par dix équipes ProTeams (Bingoal-Wallonie Bruxelles, Circus-Wanty Gobert, Sport Vlaanderen-Baloise, Alpecin-Fenix, Nippo-Delko Provence, Total-Direct Energie, B&B Hotels-Vital Concept, Arkea-Samsic, Riwal-Readynez et Rally Cycling) et six équipes continentales (Pauwels Sauzen-Bingoal, Baloise-Telenet Lions, Tarteletto-Isorex, A Bloc Cyling Team, Beat Cycling Club et Canyon-DB). Les organisateurs ont prévu toute une série de mesures de sécurité. Ainsi, les zones de départ, d'arrivée et de ravitaillement ne seront pas accessibles au public. Une véritable "équipe Covid", composée de jeunes médecins et de gens parfaitement reconnaissables, sera mise en place et aura un rôle de contact pour l'organisation, l'UCI, les autorités locales et les équipes. Ils vérifieront notamment les hôtels. "Nous exigeons que tous les coureurs soient testés trois jours avant la course", a ajouté Nuyens. "Il n'y aura pas de vestiaire, les coureurs se changeront dans leur bus ou camping-car. L'accès au parking des équipes ne sera autorisé qu'avec une banderole spéciale. Une seule voiture d'équipe pourra être garée dans la zone de ravitaillement. Les coureurs devront porter un masque sur le podium de départ et de celui d'arrivée. Les marches du podium seront espacées d'un mètre et demi. Seules les personnes accréditées pourront se rendre au départ et à l'arrivée", conclut Nuyens. L'an passé, Kenneth Vanbilsen s'était imposé devant Niki Terpstra et Quinten Hermans. (Belga)