Après une minute de recueillement pour les victimes du double attentat de Bruxelles mardi, le peloton s'est rapidement mis en action mais il fallait attendre la première demi-heure pour voir la première véritable attaque. Six hommes s'échappaient après une vingtaine de kilomètres: Kevin Van Melsen, le Français Alexis Gougeard, le Néerlandais Jesper Asselman, le Luxembourgeois Alex Kirsch, l'Allemand Phil Bauhaus et le Russe Igor Boev. L'écart a longtemps tourné aux alentours des sept minutes, avant que le peloton n'entame la poursuite. Le groupe a perdu du temps au fil des monts. Au passage du Valkenberg, les six fuyards ne comptaient plus que 2:15 d'avance sur trois poursuivants (le Néerlandais Mike Teunissen, Jonas Rickaert et l'Australien Luke Durbridge) et 2:50 sur le peloton. Après le Vieux Kwaremont, seul Van Melsen résistait à l'avant, avant de se faire rejoindre par cinq hommes à 17 km de l'arrivée à Waregem: Benoot, Thwaites, Nizzolo, Vliegen, Durbridge et Maes. Un premier peloton d'une trentaine d'hommes revenait toutefois à 10 km du terme. Greg Van Avermaet a tenté d'échapper au sprint final en attaquant juste avant la montée de Nokere (à 8 km), mais son avance maximum 15 secondes, retombée à 5 secondes sous la flamme rouge, est restée insuffisante. Dans la dernière ligne droite, les hommes rapides ont repris Van Avermaet. Coquard, pensant s'imposer, a oublié de jeter son vélo sur la ligne, se faisant surprendre par Debusschere. Derrière eux, Theuns a pris la 3e place devant l'Italien Filippo Pozzato et Jens Keukeleire. L'ancien champion de Belgique de 2014 succède à Jelle Wallays au palmarès de l'épreuve, mais Debusschere n'a pas eu l'occasion de fêter sa victoire sur le podium, les habituels cérémonies de remise de trophée ayant été supprimées suite aux événements tragiques de mardi. . (Belga)

Après une minute de recueillement pour les victimes du double attentat de Bruxelles mardi, le peloton s'est rapidement mis en action mais il fallait attendre la première demi-heure pour voir la première véritable attaque. Six hommes s'échappaient après une vingtaine de kilomètres: Kevin Van Melsen, le Français Alexis Gougeard, le Néerlandais Jesper Asselman, le Luxembourgeois Alex Kirsch, l'Allemand Phil Bauhaus et le Russe Igor Boev. L'écart a longtemps tourné aux alentours des sept minutes, avant que le peloton n'entame la poursuite. Le groupe a perdu du temps au fil des monts. Au passage du Valkenberg, les six fuyards ne comptaient plus que 2:15 d'avance sur trois poursuivants (le Néerlandais Mike Teunissen, Jonas Rickaert et l'Australien Luke Durbridge) et 2:50 sur le peloton. Après le Vieux Kwaremont, seul Van Melsen résistait à l'avant, avant de se faire rejoindre par cinq hommes à 17 km de l'arrivée à Waregem: Benoot, Thwaites, Nizzolo, Vliegen, Durbridge et Maes. Un premier peloton d'une trentaine d'hommes revenait toutefois à 10 km du terme. Greg Van Avermaet a tenté d'échapper au sprint final en attaquant juste avant la montée de Nokere (à 8 km), mais son avance maximum 15 secondes, retombée à 5 secondes sous la flamme rouge, est restée insuffisante. Dans la dernière ligne droite, les hommes rapides ont repris Van Avermaet. Coquard, pensant s'imposer, a oublié de jeter son vélo sur la ligne, se faisant surprendre par Debusschere. Derrière eux, Theuns a pris la 3e place devant l'Italien Filippo Pozzato et Jens Keukeleire. L'ancien champion de Belgique de 2014 succède à Jelle Wallays au palmarès de l'épreuve, mais Debusschere n'a pas eu l'occasion de fêter sa victoire sur le podium, les habituels cérémonies de remise de trophée ayant été supprimées suite aux événements tragiques de mardi. . (Belga)