Le Sporting entre mercredi soir (20h45) en lice en Coupe de Belgique au Beerschot, un rendez-vous qu'il doit prendre avec le plus grand sérieux dans sa situation actuelle.

En décryptant les propos du coach qui confirme l'importance de la rencontre, Roofe sera selon toute vraisemblance aligné au Kiel, au coup d'envoi ou en cours de partie. Cela paraît moins sûr pour Kompany, dont sauf nécesssité, la rentrée pourrait être postposée à dimanche après-midi (contre Waasland-Beveren).

"On sait ce qui nous attend au Beerschot", a avoué Davies. "C'est un match très important pour ce club, et il va certainement vouloir le gagner à tout prix. Exactement comme nous. On veut du reste remporter tous les matches, même si cela peut faire sourire en ce moment. A commencer par celui de mercredi soir"

Le coach des mauves a également évoqué la situation de Samir Nasri avec le même optimisme.

"Il n'est pas blessé mais a eu un problème de condition", a-t-il en effet expliqué. "Mais lui aussi, comme Kemar et Vincent, est maintenant tout près d'un retour. Heureusement d'ailleurs, parce qu'on va en avoir besoin..."

De la déception mais pas de panique, après le dramatique 5 sur 24.

"A part Bruges, aucun adversaire n'était supérieur", commente Davies à ce propos. "Donc, oui, c'est très décevant de se retrouver là où on est maintenant. On méritait certainement beaucoup mieux. Mais nos joueurs sont jeunes. On croit beaucoup en eux. Il faut cependant pouvoir bien les encadrer. La guérison de Roofe est donc une excellente chose, dans cette optique. L'arrivée de Nacer (Chadli) aussi, tout comme le proche retour de Nasri. On ne cherche de toute façon aucune excuse", conclut l'Anglais, "seulement à s'améliorer. Il faut ramener ce club à sa vraie place. Tout en haut. Mais avec humilité."