L'ancienne internationale australienne, championne du monde en 2006, trois fois vice-championne olympique (2000, 2004, 2008) et en bronze aux JO de Londres 2012, va rejouer dans un premier temps avec le club de sa ville, Albury-Wodonga Bandits, en division 2 en Australie (NBL 1), dans une salle baptisée en son honneur, Lauren Jackson Sports Centre. Triple MVP et doube championne en WNBA avec Seattle Storm, Lauren Jackson (1m96) avait tiré sa révérence en 2016 suite à des problèmes de genou au terme d'une carrière qui l'aura vue, porter outre le maillot de clubs australiens, jouer à Seattle Storm en WNBA durant 12 ans (2001-2012), en Corée du Sud, au Spartak Moscou (avec deux titres en Euroligue en 2008 et 2009) et à Valence en 2012 avec Ann Wauters lors de leur succès en Euroligue. La Coupe du monde avec l'Australie, qu'elle organise du 22 septembre au 1er octobre à Sydney, n'est pour l'heure "pas à l'ordre du jour", a précisé Lauren Jackson en conférence de presse. (Belga)

L'ancienne internationale australienne, championne du monde en 2006, trois fois vice-championne olympique (2000, 2004, 2008) et en bronze aux JO de Londres 2012, va rejouer dans un premier temps avec le club de sa ville, Albury-Wodonga Bandits, en division 2 en Australie (NBL 1), dans une salle baptisée en son honneur, Lauren Jackson Sports Centre. Triple MVP et doube championne en WNBA avec Seattle Storm, Lauren Jackson (1m96) avait tiré sa révérence en 2016 suite à des problèmes de genou au terme d'une carrière qui l'aura vue, porter outre le maillot de clubs australiens, jouer à Seattle Storm en WNBA durant 12 ans (2001-2012), en Corée du Sud, au Spartak Moscou (avec deux titres en Euroligue en 2008 et 2009) et à Valence en 2012 avec Ann Wauters lors de leur succès en Euroligue. La Coupe du monde avec l'Australie, qu'elle organise du 22 septembre au 1er octobre à Sydney, n'est pour l'heure "pas à l'ordre du jour", a précisé Lauren Jackson en conférence de presse. (Belga)