Les Jeux étaient programmé l'été dernier mais ont été reportés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus (23 juillet - 8 août 2021). Bien que le virus n'ait nullement été vaincu et qu'il fasse toujours rage dans de nombreux endroits du monde, le président du CIO, Thomas Bach, a récemment annoncé, lors d'une visite à Tokyo, que selon lui, les Jeux vont définitivement se dérouler. "Je partage l'optimisme du Comité international olympique quand on voit que les championnats d'Europe et les championnats du monde sont organisés au niveau international", a déclaré Spahl qui est aussi le directeur du sport de haut niveau du COIB. "Pour moi, il s'agit plutôt de savoir quel sera le cadre des Jeux. Pourrons-nous parler de véritables Jeux Olympiques ou plutôt de compétitions olympiques ? Beaucoup de choses qui sont liées aux compétitions seront probablement moins présentes l'année prochaine. Bien sûr, il y a encore une petite incertitude, mais je donne 90 % de chances d'avoir des Jeux olympiques l'année prochaine". L'un des outils les plus importants pour pouvoir organiser les Jeux en toute sécurité est l'existence d'un vaccin contre le coronavirus. Si un tel vaccin est disponible, le COIB "recommande fortement" à ses athlètes de se faire vacciner, mais ne les y obligera pas. "La ligne directrice générale est que la vaccination est fortement recommandée", précise Spahl. "Nous suivons cette ligne. C'est une recommandation forte mais pas une obligation pour les athlètes". Le Team Belgium n'a pas non plus été épargné par le virus. Selon Olaf Spahl, depuis le début de la pandémie au printemps, 23 athlètes ont contracté une infection mais personne n'est tombé gravement malade. "Je tiens à souligner qu'il s'agissait toujours de symptômes légers. Personne n'a dû être hospitalisé. Pour les personnes concernées, cela signifiait bien sûr qu'elles devaient interrompre leur entraînement et leur préparation en vue des Jeux Olympiques". (Belga)

Les Jeux étaient programmé l'été dernier mais ont été reportés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus (23 juillet - 8 août 2021). Bien que le virus n'ait nullement été vaincu et qu'il fasse toujours rage dans de nombreux endroits du monde, le président du CIO, Thomas Bach, a récemment annoncé, lors d'une visite à Tokyo, que selon lui, les Jeux vont définitivement se dérouler. "Je partage l'optimisme du Comité international olympique quand on voit que les championnats d'Europe et les championnats du monde sont organisés au niveau international", a déclaré Spahl qui est aussi le directeur du sport de haut niveau du COIB. "Pour moi, il s'agit plutôt de savoir quel sera le cadre des Jeux. Pourrons-nous parler de véritables Jeux Olympiques ou plutôt de compétitions olympiques ? Beaucoup de choses qui sont liées aux compétitions seront probablement moins présentes l'année prochaine. Bien sûr, il y a encore une petite incertitude, mais je donne 90 % de chances d'avoir des Jeux olympiques l'année prochaine". L'un des outils les plus importants pour pouvoir organiser les Jeux en toute sécurité est l'existence d'un vaccin contre le coronavirus. Si un tel vaccin est disponible, le COIB "recommande fortement" à ses athlètes de se faire vacciner, mais ne les y obligera pas. "La ligne directrice générale est que la vaccination est fortement recommandée", précise Spahl. "Nous suivons cette ligne. C'est une recommandation forte mais pas une obligation pour les athlètes". Le Team Belgium n'a pas non plus été épargné par le virus. Selon Olaf Spahl, depuis le début de la pandémie au printemps, 23 athlètes ont contracté une infection mais personne n'est tombé gravement malade. "Je tiens à souligner qu'il s'agissait toujours de symptômes légers. Personne n'a dû être hospitalisé. Pour les personnes concernées, cela signifiait bien sûr qu'elles devaient interrompre leur entraînement et leur préparation en vue des Jeux Olympiques". (Belga)