L'an dernier, l'Allemand Patrick Lange s'était succédé à lui-même en bouclant la course en 7h52:39, améliorant le record de l'épreuve de plus de 9 minutes. Bart Aernouts était lui aussi descendu en-dessous de l'ancien record, en 7h56:41, devant l'Ecossais David McNamee, abonné à la 3e place depuis 2017. Tous les trois figurent parmi les grands favoris de l'épreuve, au même titre que les Allemands Jan Frodeno, victorieux en 2015 et 2016, et Sebastian Kienle, lauréat en 2014. L'ancien rameur et cycliste professionnel australien Cameron Wurf, détenteur du record vélo (4h09:06), est descendu cette saison pour la première fois de sa carrière sous les 3 heures en marathon et pourrait s'immiscer dans la lutte pour le titre. Chose que compte bien faire aussi le Britannique Alistair Brownlee, double champion olympique, qui s'aligne pour la première fois sur Big Island. Chez les féminines, la Suissesse Daniela Ryf, 32 ans, victorieuse ces quatre dernières années à Kona, ne devrait être inquiétée que par sa double dauphine, la Britannique Lucy Charles-Barclay, de loin la meilleure nageuse du peloton. Mais Ryf reste invaincue sur Ironman depuis 5 ans et vient de décrocher son 5e titre sur Ironman 70.3, la semi-distance, début septembre à Nice. Troisième l'an dernier, l'Allemande Anne Haug et sa compatriote Laura Philipp, détentrice du record sur la distance depuis Barcelone 2018 (8h34:57), tenteront également de résister à la suprématie de Ryf. Outre la centaine de professionnels, quelque 1.800 amateurs, répartis en différentes catégories d'âge, se sont qualifiés pour le plus grand rendez-vous du triathlon de longue distance en terminant à l'une des premières place de l'une des 20 épreuves du circuit. Pour eux, ni prize-money ni couverture médiatique, mais le même désir de surpassement de soi et de terminer la course dans le meilleur temps possible. Le départ de l'édition 2019 du triathlon d'Hawaii sera donné samedi sur le coup de 6h25 du matin (18h25 heure belge) pour les pros masculins, tandis que les féminines les suivront cinq minutes plus tard (6h30). Les premières arrivées sont prévues vers 14h15 (02h15 heure belge, dimanche matin). (Belga)