1. Tout le monde est-il prêt ?
...

1. Tout le monde est-il prêt ? Oui, à l'exception de Frederik Geldhof et de Jonathan Lardot. Geldhof n'a pas réussi ses tests physiques et a droit à un repêchage le 23 août, date à laquelle nous ferons passer un nouvel examen théorique à quatre assistants. Pour le moment, Jonathan est à l'EURO U19. À son retour, il devra passer son examen théorique. Nous avons deux nouveaux en D1A et en D1B ainsi que deux nouveaux assistants en D1B. Lothar D'hondt, âgé de 24 ans, est un des nouveaux venus en D1A. Il siffle en D1B depuis quatre ans et est prêt. Il y a une nouveauté : le quatrième arbitre en D1B peut également être un arbitre issu du football amateur qui a des perspectives de promotion. Nous allons lancer un groupe de high potentials au sein des assistants. Frank De Bleeckere dirige déjà un groupe de ce genre au niveau des arbitres. 2. Y a-t-il des changements de règlement ? Un peu moins que la saison passée. Le principal est que la zone où se trouve l'écran du VAR doit être délimitée et dépourvue de publicité. Nous allons placer l'écran entre les deux bancs, près du quatrième arbitre. Autre nouveauté : un quatrième remplacement sera autorisé en cas de prolongations -en coupe à partir des seizièmes de finale. C'était déjà le cas au Mondial et nous adoptons cette mesure. Par contre, les entraîneurs et leurs adjoints ne peuvent se diriger vers le quatrième arbitre avec un téléphone ou un ipad en mains pour faire revoir une décision. Cette intervention est purement technico-tactique. Un joueur qui monte sur le terrain sans permission, par exemple après avoir changé de chaussures, sera sanctionné d'un coup franc. Ou d'un penalty si ça se produit dans le rectangle. Un joueur qui commet deux fautes d'affilée pouvant être sanctionnées d'une carte jaune en recevra deux. Rappelez-vous Fai, qui a successivement commis pareille faute sur Najar et Kums. Il n'a été sanctionné que pour la seconde faute alors que maintenant, il recevrait deux avertissements et serait donc exclu. Si une faute est commise sur un joueur qui fonce seul vers le but mais qu'un de ses coéquipiers peut profiter de l'avantage, le fautif ne recevra plus de carte rouge au terme de la phase mais une jaune. 3. Au Mondial, des arbitres se sont adressés à des défenseurs pour un corner. Allez-vous le demander ? Ils seront prévenus une fois. L'usage du VAR au Mondial me laisse des sentiments mitigés. Il est bien intervenu sur les phases dans le rectangle, ce qui a augmenté le nombre de penalties, mais il a été moins bon sous d'autres aspects. Nous en avons discuté en interne et je n'étais pas le seul à avoir cette opinion. Notre VAR interviendra davantage. 4. Un joueur peut-il faire signe pour demander l'intervention du VAR ? Oui, à condition que ça reste discret. On peut le demander une fois mais pas dix fois, ni agressivement ni à plusieurs. Ce qui est nouveau, c'est qu'on peut revenir sur une phase en cas de conduite violente. Le VAR peut revoir les images et intervenir, même si le jeu a repris. En plus, le VAR est présent à tous les matches de D1A. Nous avons formé dix arbitres-vidéo et quatre autres vont les rejoindre. Ils vont vérifier le matériel et les lignes dans chaque bus une heure avant le match et ils disposent d'une demi-heure pour résoudre d'éventuels problèmes. En cas de doute, je vais demander à mes hommes d'attendre le plus longtemps possible avant de siffler ou de lever le drapeau. Souvenez-vous de Lokeren-Beerschot la saison passée. Le juge de touche a levé son drapeau mais Lardot a laissé jouer jusqu'à ce que la phase s'achève par un but. On n'a revu le hors-jeu qu'à ce moment et le but a été validé. Ce qui est nouveau, c'est que la dernière touche de balle est désormais le point de départ du VAR dans son analyse d'une phase. 5. Verrons-nous les images du bus, comme en Russie ? On va installer une caméra gopro dans le bus. Cinq minutes avant le coup d'envoi, on verra une image de ce bus, de même que lors des phases litigieuses. Nous adoptons l'initiative prise au Mondial pour montrer au public le processus de décision.