C'est à la moyenne des quatre séances de 15 minutes (une par pilote) que ce sont décidées les qualifications de la 73e édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps, troisième manche du GT World Challenge Europe Endurance. Mais la pole position se jouera ce vendredi lors de la Super Pole, qui réunira les vingt concurrents les plus rapides ce jeudi soir. À ce petit jeu, c'est la Mercedes de Marciello/Juncadella/Gounon qui a été la plus rapide avec une moyenne de 2:18.433. Elle a devancé l'Aston Martin de Nicki Thiim/Marco Sorensen/Ross Gunn (Dan/Dan/G-B) de 433/1000e et l'Audi de Mattia Drudi/Dennis Marschall/Christopher Mies (Ita/All/All) de 657/1000e. Seuls trois pilotes belges ont réussi à se placer dans le top 20 avec un 7e temps pour la Bentley d'Ulysse De Pauw et le 18e pour la Porsche de Maxime Martin et Laurens Vanthoor. La deuxième séance a été marquée par deux interruptions pour des sorties au Raidillon. Ce qui a piégé l'Audi WRT des Belges Dries Vanthoor et Charles Weerts, accompagnés par le Sud-Africain Kelvin van der Linde. Vanthoor n'a pas pu signer un chrono, ce qui veut dire que l'Audi de la formation montoise partira samedi en 55e position sur 58 concurrents ! Le trio avait pourtant été le plus rapide lors des deux séances d'essais libres. Du côté des autres belges, 43e temps pour la Lamborghini de Baptiste Moulin, 46e chrono pour celle de Bertrand Baguette et 48e temps pour la Ferrari de Louis Machiels et John Wartique. La Super Pole aura lieu ce vendredi sur le coup de 19h50. (Belga)

C'est à la moyenne des quatre séances de 15 minutes (une par pilote) que ce sont décidées les qualifications de la 73e édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps, troisième manche du GT World Challenge Europe Endurance. Mais la pole position se jouera ce vendredi lors de la Super Pole, qui réunira les vingt concurrents les plus rapides ce jeudi soir. À ce petit jeu, c'est la Mercedes de Marciello/Juncadella/Gounon qui a été la plus rapide avec une moyenne de 2:18.433. Elle a devancé l'Aston Martin de Nicki Thiim/Marco Sorensen/Ross Gunn (Dan/Dan/G-B) de 433/1000e et l'Audi de Mattia Drudi/Dennis Marschall/Christopher Mies (Ita/All/All) de 657/1000e. Seuls trois pilotes belges ont réussi à se placer dans le top 20 avec un 7e temps pour la Bentley d'Ulysse De Pauw et le 18e pour la Porsche de Maxime Martin et Laurens Vanthoor. La deuxième séance a été marquée par deux interruptions pour des sorties au Raidillon. Ce qui a piégé l'Audi WRT des Belges Dries Vanthoor et Charles Weerts, accompagnés par le Sud-Africain Kelvin van der Linde. Vanthoor n'a pas pu signer un chrono, ce qui veut dire que l'Audi de la formation montoise partira samedi en 55e position sur 58 concurrents ! Le trio avait pourtant été le plus rapide lors des deux séances d'essais libres. Du côté des autres belges, 43e temps pour la Lamborghini de Baptiste Moulin, 46e chrono pour celle de Bertrand Baguette et 48e temps pour la Ferrari de Louis Machiels et John Wartique. La Super Pole aura lieu ce vendredi sur le coup de 19h50. (Belga)