"Il était capital de pouvoir offrir un été sportif aux jeunes et je suis ravie que les activités ont pu reprendre leur cours tout en respectant le protocole sanitaire mis en place", a déclaré la ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny (MR) lors d'une visite au Blocry à Louvain-la-Neuve. "La tenue de ces stages a été possible grâce à l'immense travail du personnel qui n'a pas chômé durant le confinement et je tiens à les remercier pour leur travail. Ils se sont démenés pour aménager les locaux et c'est grâce à eux que les stages Adeps ont autant de succès", a ajouté la ministre. Depuis ce mercredi, le centre Adeps de la cité universitaire accueille 150 enfants. "Comme ce n'est qu'une semaine de trois jours, cela nous permet d'avoir une phase test mais nous n'avons constaté aucune difficulté depuis le début de la journée", a précisé Christine Denoël, la directrice du centre. Tout au long des vacances estivales, le Blocry devrait accueillir 350 stagiaires par semaine. "Nous avons réduit le nombre de places disponibles de 3.900 à 2.400 et nous n'avons plus que 80 places libres. Nous avons également décidé de ne pas faire de stage en internat." Afin de respecter au maximum le protocole sanitaire, chaque groupe est composé de 50 enfants au sein duquel chaque moniteur travaille avec 14 enfants. Le port du masque est obligatoire pour les enfants de plus de 12 ans en dehors des activités et les moniteurs doivent en porter pour les enfants à partir de 6 ans. Le centre a également décidé de ne pas dispenser de stages de sports de combats dont la pratique est autorisée depuis ce 1er juillet. Les installations sont cependant ouvertes aux clubs qui souhaitent organiser un stage. (Belga)

"Il était capital de pouvoir offrir un été sportif aux jeunes et je suis ravie que les activités ont pu reprendre leur cours tout en respectant le protocole sanitaire mis en place", a déclaré la ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny (MR) lors d'une visite au Blocry à Louvain-la-Neuve. "La tenue de ces stages a été possible grâce à l'immense travail du personnel qui n'a pas chômé durant le confinement et je tiens à les remercier pour leur travail. Ils se sont démenés pour aménager les locaux et c'est grâce à eux que les stages Adeps ont autant de succès", a ajouté la ministre. Depuis ce mercredi, le centre Adeps de la cité universitaire accueille 150 enfants. "Comme ce n'est qu'une semaine de trois jours, cela nous permet d'avoir une phase test mais nous n'avons constaté aucune difficulté depuis le début de la journée", a précisé Christine Denoël, la directrice du centre. Tout au long des vacances estivales, le Blocry devrait accueillir 350 stagiaires par semaine. "Nous avons réduit le nombre de places disponibles de 3.900 à 2.400 et nous n'avons plus que 80 places libres. Nous avons également décidé de ne pas faire de stage en internat." Afin de respecter au maximum le protocole sanitaire, chaque groupe est composé de 50 enfants au sein duquel chaque moniteur travaille avec 14 enfants. Le port du masque est obligatoire pour les enfants de plus de 12 ans en dehors des activités et les moniteurs doivent en porter pour les enfants à partir de 6 ans. Le centre a également décidé de ne pas dispenser de stages de sports de combats dont la pratique est autorisée depuis ce 1er juillet. Les installations sont cependant ouvertes aux clubs qui souhaitent organiser un stage. (Belga)