L'annonce du limogeage de Menezes avait été faite par plusieurs journaux brésiliens peu avant l'officialisation par la CBF. Menezes avait succédé à Dunga après l'élimination du Brésil en quarts de finale du Mondial-2010 (défaite 2-1 face aux Pays-Bas), avec un contrat courant jusqu'à la prochaine Coupe du monde qui sera organisée en 2014 au Brésil. Il était très critiqué depuis l'élimination de la "Seleçao" dès les quarts de finale de la Copa-America 2011 et n'avait pas amélioré son crédit après l'échec de la sélection brésilienne qu'il dirigeait lors des JO-2012 de Londres. Le Brésil s'y était incliné 2-1 en finale devant le Mexique. De son vrai nom Luiz Antonio Venker Menezes, Menezes, 50 ans, avait auparavant entraîné Grêmio de 2005 à 2007, année où il avait conduit le club en finale de la Copa Libertadores perdue contre Boca Juniors, avant de prendre en charge les Corinthians avec lesquels il a remporté la Coupe du Brésil en 2009. Les deux noms les plus cités pour lui succéder sont ceux de Muricy Ramalho, l'actuel entraîneur de Santos et Luiz Felipe Scolari, champion du monde avec le Brésil en 2002. . (DON EMMERT)

L'annonce du limogeage de Menezes avait été faite par plusieurs journaux brésiliens peu avant l'officialisation par la CBF. Menezes avait succédé à Dunga après l'élimination du Brésil en quarts de finale du Mondial-2010 (défaite 2-1 face aux Pays-Bas), avec un contrat courant jusqu'à la prochaine Coupe du monde qui sera organisée en 2014 au Brésil. Il était très critiqué depuis l'élimination de la "Seleçao" dès les quarts de finale de la Copa-America 2011 et n'avait pas amélioré son crédit après l'échec de la sélection brésilienne qu'il dirigeait lors des JO-2012 de Londres. Le Brésil s'y était incliné 2-1 en finale devant le Mexique. De son vrai nom Luiz Antonio Venker Menezes, Menezes, 50 ans, avait auparavant entraîné Grêmio de 2005 à 2007, année où il avait conduit le club en finale de la Copa Libertadores perdue contre Boca Juniors, avant de prendre en charge les Corinthians avec lesquels il a remporté la Coupe du Brésil en 2009. Les deux noms les plus cités pour lui succéder sont ceux de Muricy Ramalho, l'actuel entraîneur de Santos et Luiz Felipe Scolari, champion du monde avec le Brésil en 2002. . (DON EMMERT)