Pour les juges de Lausanne (Suisse), la suspension infligée par la Fifa après la morsure de l'attaquant de la Celeste sur un défenseur italien durant le Mondial brésilien était "proportionnée aux fautes commises", mais l'interdiction de "toute activité annexe au football" était, elle, "excessive". L'affaire était arrivée devant le TAS le 24 juillet dernier. Luis Suarez, le FC Barcelone et la Fédération uruguayenne de football avaient fait appel de la décision de la Fifa suspendant le joueur pour neuf matches en sélection nationale et lui interdisant toute activité dans le football pendant quatre mois. Jeudi, les arbitres du TAS ont estimé que l'interdiction de stade et l'interdiction d'exercer "toute activité relative au football" était excessive, car de telles mesures ne sont pas "appropriées pour sanctionner la faute commise par le joueur" et "auraient encore un impact sur son activité au-delà de la fin de la suspension". L'ancien joueur de Liverpool ne pourra cependant pas jouer en match avec son nouveau club de Barcelone avant fin octobre. Si les juges ont levé ces interdictions de stade et d'activité annexe, ils ont confirmé la suspension pour 9 matchs officiels de l'équipe d'Uruguay. Sur ses 9 matchs de suspension, Luis Suarez en a déjà purgé un avec le 8e de finale du Mondial-2014 Colombie-Uruguay du 28 juin. Enfin, Luis Suarez devra toujours payer une amende de 100.000 francs suisses (80.000 euros), a confirmé le TAS. . (Belga)

Pour les juges de Lausanne (Suisse), la suspension infligée par la Fifa après la morsure de l'attaquant de la Celeste sur un défenseur italien durant le Mondial brésilien était "proportionnée aux fautes commises", mais l'interdiction de "toute activité annexe au football" était, elle, "excessive". L'affaire était arrivée devant le TAS le 24 juillet dernier. Luis Suarez, le FC Barcelone et la Fédération uruguayenne de football avaient fait appel de la décision de la Fifa suspendant le joueur pour neuf matches en sélection nationale et lui interdisant toute activité dans le football pendant quatre mois. Jeudi, les arbitres du TAS ont estimé que l'interdiction de stade et l'interdiction d'exercer "toute activité relative au football" était excessive, car de telles mesures ne sont pas "appropriées pour sanctionner la faute commise par le joueur" et "auraient encore un impact sur son activité au-delà de la fin de la suspension". L'ancien joueur de Liverpool ne pourra cependant pas jouer en match avec son nouveau club de Barcelone avant fin octobre. Si les juges ont levé ces interdictions de stade et d'activité annexe, ils ont confirmé la suspension pour 9 matchs officiels de l'équipe d'Uruguay. Sur ses 9 matchs de suspension, Luis Suarez en a déjà purgé un avec le 8e de finale du Mondial-2014 Colombie-Uruguay du 28 juin. Enfin, Luis Suarez devra toujours payer une amende de 100.000 francs suisses (80.000 euros), a confirmé le TAS. . (Belga)