La Commission centrale des arbitres a saisi le parquet de l'Union belge, estimant que l'entraîneur néerlandais avait été trop loin dans ses propos contre Alexandre Boucaut dimanche. Van den Brom avait notamment déclaré que Boucaut était "le pire arbitre en Belgique" et que "jouer contre l'équipe adverse et l'arbitre était trop difficile." Le parquet a déjà pris une décision et devrait la communiquer dans la soirée. Plus tôt cette saison, fin novembre 2012, l'entraîneur de Genk Mario Been s'en était sorti avec un blâme pour avoir déclaré que "l'arbitrage en, Belgique avait trop d'importance sur le résultat des matches". Se dirige-t-on vers une issue similaire? "Il y a toujours cette balance à effectuer entre la liberté d'expression qui est de vigueur en Belgique et l'obligation d'être mesuré dans ses propos", explique le procureur fédéral Marc Rubens. "Chaque cas a ses spécificités. Nous avons tranché et la décision sera dévoilée assez rapidement, peut-être déjà ce mardi soir." (Belga)

La Commission centrale des arbitres a saisi le parquet de l'Union belge, estimant que l'entraîneur néerlandais avait été trop loin dans ses propos contre Alexandre Boucaut dimanche. Van den Brom avait notamment déclaré que Boucaut était "le pire arbitre en Belgique" et que "jouer contre l'équipe adverse et l'arbitre était trop difficile." Le parquet a déjà pris une décision et devrait la communiquer dans la soirée. Plus tôt cette saison, fin novembre 2012, l'entraîneur de Genk Mario Been s'en était sorti avec un blâme pour avoir déclaré que "l'arbitrage en, Belgique avait trop d'importance sur le résultat des matches". Se dirige-t-on vers une issue similaire? "Il y a toujours cette balance à effectuer entre la liberté d'expression qui est de vigueur en Belgique et l'obligation d'être mesuré dans ses propos", explique le procureur fédéral Marc Rubens. "Chaque cas a ses spécificités. Nous avons tranché et la décision sera dévoilée assez rapidement, peut-être déjà ce mardi soir." (Belga)