"Ibra", 37 ans, touchait 1,5 million de dollars la saison dernière, car le Los Angeles Galaxy avait atteint le maximum de trois joueurs dit "désignés", c'est à dire les mieux payés, dans son effectif à son arrivée en mars 2018.

L'ancien buteur du Paris SG a battu avec son salaire pour 2019 le record MLS détenu par le Brésilien Kaka, à qui Orlando avait versé 7,16 millions de dollars en 2017.

Depuis son arrivée en MLS, Ibrahimovic a marqué 33 buts et donné 13 passes décisives en 39 matches de championnat.

Il devance au classement des joueurs les mieux payés son ancien coéquipier mexicain Giovani Dos Santos (6,5 M USD) et deux internationaux américains de Toronto, Michael Bradley (6,43 M USD) et Jozy Altidore (6,33 M USD).

L'attaquant du Los Angeles FC Carlos Vela, en tête du classement des buteurs, est le cinquième joueur le mieux payé de MLS avec 6,3 M USD, devant l'ancien international allemand de Chicago Bastian Schweinsteiger (5,6 M USD).

L'ancien international anglais Wayne Rooney qui a rejoint D.C. United l'été dernier, touche un salaire annuel de 3,5 M USD, synonyme de 9e place, devant le Vénézuélien Josef Martinez, meilleur buteur et meilleur joueur de la saison 2018 avec Atlanta (3,06 M USD).

Selon la MLSPA, 54 des 691 joueurs de MLS touchent au moins un million de dollars (887.000 euros), soit 7,8% d'entre eux.

Le salaire moyen en MLS, hors joueurs dit "désignés", est de 345.867 dollars (environ 305.000 euros), soit une progression de 13,3% sur un an et de 150% sur cinq ans.