Pas question donc d'avoir la tête ailleurs pour les Madrilènes malgré les duels face à Valence (15/12), Barcelone (18/12) et l'Athletic Bilbao (22/12) qui les attendent. "Je suis concentré uniquement sur le match de demain (mercredi). Je m'attends à un match très difficile. Bruges se bat toujours pour la troisième place. C'est un match de Ligue des Champions et cela reste important pour l'image du club. On veut prolonger notre série de victoires et pratiquer un beau jeu. C'est avec cet état d'esprit là que nous nous préparons", a déclaré le technicien français.

En octobre dernier à Madrid, les Blauw en Zwart avaient fait douter les 'Merengues' en menant 0-2 avant de finalement partager les points 2-2. "On a également suivi le match de Bruges contre le PSG et ils avaient déjà montré de bonnes choses. On est prévenu et on ne peut pas être surpris mercredi."

Plusieurs absents

Privé de Marcelo, Toni Kroos et Sergio Ramos, Zidane doit également se priver d'Eden Hazard. Le Diable rouge est victime d'une micro fracture à la cheville droite. "Je ne sais pas s'il doit se faire opérer. Rien n'a encore été décidé. Ce que je peux dire est que sa blessure est bien surveillée. J'espère que c'est une blessure moins sérieuse que ce que l'on dit (NDLR: Les médias espagnols évoquent une absence de 4 à 6 semaines) et qu'il sera vite de retour", a commenté Zidane, enclin à donner du temps de jeu à certains de ses remplaçants.

Il risque d'ailleurs de n'y avoir aucun Belge sous la pelouse dans les rangs du Real Madrid puisque Thibaut Courtois devrait s'installer sur le banc. C'est son second Alphonse Aréola qui s'est présenté devant la presse ce mardi. "Nous voulons continuer avec cette bonne dynamique et remporter cette rencontre. Ça ne change rien pour nous si nous gagnons mais on est quand même très motivés. Nous ne pensons pas du tout au Clasico. C'est la Ligue des Champions, c'est une compétition importante pour nous. Lors du match à Madrid, Bruges s'est montré fort offensivement. Il a marqué très vite et nous a fait mal. Nous voulons prendre notre revanche par rapport à ce match", a expliqué le Français.

Pas question donc d'avoir la tête ailleurs pour les Madrilènes malgré les duels face à Valence (15/12), Barcelone (18/12) et l'Athletic Bilbao (22/12) qui les attendent. "Je suis concentré uniquement sur le match de demain (mercredi). Je m'attends à un match très difficile. Bruges se bat toujours pour la troisième place. C'est un match de Ligue des Champions et cela reste important pour l'image du club. On veut prolonger notre série de victoires et pratiquer un beau jeu. C'est avec cet état d'esprit là que nous nous préparons", a déclaré le technicien français. En octobre dernier à Madrid, les Blauw en Zwart avaient fait douter les 'Merengues' en menant 0-2 avant de finalement partager les points 2-2. "On a également suivi le match de Bruges contre le PSG et ils avaient déjà montré de bonnes choses. On est prévenu et on ne peut pas être surpris mercredi." Privé de Marcelo, Toni Kroos et Sergio Ramos, Zidane doit également se priver d'Eden Hazard. Le Diable rouge est victime d'une micro fracture à la cheville droite. "Je ne sais pas s'il doit se faire opérer. Rien n'a encore été décidé. Ce que je peux dire est que sa blessure est bien surveillée. J'espère que c'est une blessure moins sérieuse que ce que l'on dit (NDLR: Les médias espagnols évoquent une absence de 4 à 6 semaines) et qu'il sera vite de retour", a commenté Zidane, enclin à donner du temps de jeu à certains de ses remplaçants. Il risque d'ailleurs de n'y avoir aucun Belge sous la pelouse dans les rangs du Real Madrid puisque Thibaut Courtois devrait s'installer sur le banc. C'est son second Alphonse Aréola qui s'est présenté devant la presse ce mardi. "Nous voulons continuer avec cette bonne dynamique et remporter cette rencontre. Ça ne change rien pour nous si nous gagnons mais on est quand même très motivés. Nous ne pensons pas du tout au Clasico. C'est la Ligue des Champions, c'est une compétition importante pour nous. Lors du match à Madrid, Bruges s'est montré fort offensivement. Il a marqué très vite et nous a fait mal. Nous voulons prendre notre revanche par rapport à ce match", a expliqué le Français.