Leicester City a réussi à mettre en place une excellente politique de transferts ces dernières années. L'intention des Foxes est de trouver de jeunes perles là où la concurrence ne va pas forcément les dénicher, de les laisser grandir dans un environnement où la pression est peu moindre que dans les clubs du top avant de le vendre au sommet de leur valeur marchande. Ces talents étrangers s'ajoutent à de belles promesses anglaises, comme Kiernan Dewsbury-Hall et Harvey Barnes par exemple.
...

Leicester City a réussi à mettre en place une excellente politique de transferts ces dernières années. L'intention des Foxes est de trouver de jeunes perles là où la concurrence ne va pas forcément les dénicher, de les laisser grandir dans un environnement où la pression est peu moindre que dans les clubs du top avant de le vendre au sommet de leur valeur marchande. Ces talents étrangers s'ajoutent à de belles promesses anglaises, comme Kiernan Dewsbury-Hall et Harvey Barnes par exemple.Leicester fait rarement des folies sur le marché des transferts. Il n'achète jamais avant d'avoir vendu avant. C'est par exemple grâce aux 50 millions récoltés pour le départ de Ben Chilwell à Chelsea lors de l'été 2020 que Timothy Castagne a pu être recruté pour 20 millions d'euros.C'était déjà le même scénario auquel on avait assisté lors du mercato de 2019 où la trésorerie avait été bien gonflée avec la vente de Harry Maguire à Manchester United pour 87 millions d'euros. Ce montant avait permis aux Foxes de mettre 45 millions sur la table pour arracher Youri Tielemansau Rocher Monaco. Un an plus tôt, Riyad Mahrez était parti pour 67,8 millions à City avant que ne soit conclues les venues de James Maddison et Ricardo Pereira au King Power Stadium.C'est devenue une constante remarquable. Chaque été, Leicester se sépare d'un joueur clé part en échange de beaucoup d'argent, sauf... l'été dernier. Leicester City a cette fois décidé de dépenser ses économies sur le marché des transferts et le trio Patson Daka, Boubakary Soumaré et Jannik Vestergaard est arrivé pour plus de 65 millions d'euros. Mais après une bonne saison et une victoire en Cup, les Foxes déchantent cette année puisqu'ils n'occupent actuellement que la onzième place en Premier League.Ces mauvais résultats augmente la pression en vue du prochain mercato. Il faudra vendre au moins un, voire plusieurs, joueurs importants. Tout semble indiquer que Youri Tielemans sera celui-ci. Selon The Athletic, notre compatriote a déjà exprimé son souhait de départ en interne. "Je ne sais rien à ce sujet", a récemment affirmé son entraîneur Brendan Rodgers. "Le club me l'aurait dit si c'était le cas. Pour moi, rien il reste l'in de mes joueurs. C'est une affaire entre son agent et le club".Peter Smeets, qui représente Tielemans, s'est aussi exprimé auprès deThe Athletic : " Rien n'a changé. Youri a beaucoup de respect pour le club, les supporters, l'entraîneur et ses coéquipiers, mais il doit aussi penser à sa carrière. Pour l'instant, il est juste concentré sur la saison et sur le fait de donner le meilleur de lui-même pour Leicester".En attendant, une nouvelle proposition de contrat traîne sur la table des négociations depuis un an et le Diable Rouge n'y a toujours pas apposé sa signature. Son engagement actuel expire à l'été 2023, donc si le club veut encore gagner de l'argent avec lui, il doit le vendre dès ce mercato.Youri Tielemans soufflera ses 25 bougies en mai prochain et se sent prêt à franchir une nouvelle étape dans sa carrière. En presque trois saisons (sans compter ses six mois en prêt lors de la saison 2018-19) avec Leicester City, il a remporté la FA Cup et a terminé à deux reprises à la cinquième place de Premier League. Des résultats qui ne lui permettent pas d'envisager de jouer prochainement en Ligue des champions et certainement pas la saison prochaine. En équipe nationale, le natif de Sint-Pieters-Leeuw est entouré de joueurs qui évoluent dans de meilleurs clubs et participent chaque année à la Ligue des champions, ce qu'il peut difficilement espérer à Leicester."Avec la fin de son contrat qui approche, je suis sûr que d'autres équipes vont s'intéresser à lui", a déclaré Brendan Rodgers la semaine dernière. "Les gens nous demandent parfois si nous pouvons garder des joueurs de ce calibre pendant six ou sept ans, mais dans la réalité si un joueur réussit très bien à Leicester, il pourrait vouloir partir pour un autre club." Une référence évidente aux joueurs évoqués plus haut comme Mahrez, Maguire et Chilwell.Certains observateurs affirment aussi qu'il y aurait peut-être eu une dispute entre Rodgers et Tielemans. Après sa piètre performance et son remplacement en FA Cup contre Nottingham Forest (défaite 4-1) au début du mois, Tielemans était sur le banc contre Liverpool. "Le Belge a-t-il déjà la tête ailleurs", se demandaient les médias anglais.Mais selon The Athletic, généralement bien informé, il n'en est rien et preuve en est, Tielemans retrouvait sa place dans le onze de départ contre West Ham dimanche dernier.Notre compatriote ne devrait pas forcer un départ cet été, mais si un club de standing vient frapper à sa porte avec une proposition intéressante, il prendra sûrement cette offre en considération. Le nom du joueur formé à Anderlecht a déjà circulé du côté d'Arsenal et de Manchester United, mais cela n'a jamais été concret. Selon The Athletic, l'intérêt de Liverpool ne serait pas réels. Les candidats acquéreurs sont peut-être refroidis par le prix élevé réclamé par Leicester : environ 48 millions d'euros. Surtout qu'en restant patients un an, ils pourraient mettre le grapin dessus pour pas un euro.