"Nous avons battu le 25e mondial 0-2, même sans leur joueur vedette, Zlatan, ce n'est pas mal. En outre, nous avons touché les montants à deux reprises", a rappelé Marc Wilmots. "Une victoire donne toujours un plus au mental. Je suis aussi content qu'il n'y ait pas de blessés supplémentaires et que la progression du groupe se poursuit bien, je ne peux pas être plus content de l'évolution de celui-ci."

"Les rencontres de préparation sont là pour examiner toutes les possibilités et pour faire des tests, afin de trouver des solutions alternatives. Si Jan Verthonghen ne peut pas s'aligner à gauche par exemple, j'ai besoin d'une solution, c'est pour cela que nous avons essayé Thomas Vermaelen contre la Suède."

"Une bonne prestation ne garantit pas une place dans le onze" "J'ai un groupe de 20 joueurs de champs et pour moi il n'y a pas de joueurs de base, ni de remplaçants. Il y a une saine et positive concurrence dans cette sélection. Chacun est important. Dans un grand tournoi, cela peut aller très vite avec des blessures ou des suspensions."

La Belgique jouera encore un match de préparation samedi face à la Tunisie à Bruxelles (20h45) avant son départ pour le Brésil. "Il y aura encore une autre composition d'équipe pour donner des minutes de jeu à tout le monde. Tout le monde doit être prêt et concerné pour le Brésil. Une bonne prestation ne garantit pas non plus une place dans le onze de base. Et notre équipe dépend aussi de notre choix tactique."

Après 12 ans sans phase finale et vu la qualité des Diables Rouges, les attentes sont importantes. "Nous avons des objectifs, mais nous allons d'abord, avant tout, avancer match après match. Ce groupe est jeune, a beaucoup d'envie."

Les Diables Rouges rentrent lundi en Belgique pour ensuite, mercredi, passer quelques jours à Knokke avant la rencontre de samedi face aux Tunisiens entraînés par Georges Leekens. La rencontre au stade Roi Baudouin est sold out.

Le grand départ pour le Brésil est prévu le 10 juin, soit sept jours avant leur premier match contre l'Algérie à l'Estadio Mineirao de Belo Horizonte.

Une décision ce lundi pour Casteels

Koen Casteels et Sammy Bossut seront en principe fixés plus tard dans la journée de ce lundi si leur nom figure en face de celui du troisième gardien des Diables pour la Coupe du monde. En cas de blessure, Wilmots peut encore revoir sa liste de 23 joueurs, mais lors du point de presse de ce lundi à Stockhlom, il a expliqué qu'en principe il prendrait une décision définitive aujourd'hui.

Wilmots doit publier avant minuit sa liste officielle des 23 pour le Mondial au Brésil.

Koen Casteels se soigne de sa fracture au tibia et passe des examens lundi. "Nous verrons alors où il en est et où en est sa guérison", a précisé le sélectionneur national. "Avec les résultats du scan, nous nous réunirons avec Koen, le staff médical et Erwin Lemmens, l'entraîneur des gardiens pour prendre une décision".

Les chances de Koen Casteels de tout de même figurer sur la liste pour le Brésil ne sont pas très grandes. Le gardien de Hoffenheim n'a en effet toujours pas pu s'entraîner. Il travaille sur un programme individuel avec Erwin Lemmens.

En cas de forfait, c'est Sammy Bossut qui fera office de troisième gardien derrière Thibabut Courtois, le numéro 1 et Simon Mignolet.

Repos Après les Travaux d'Hercule en Suède, deux jours de congé ont été accordés aux Diables. Aucun entraînement ne figurait initialement au programme de mardi, mais le sélectionneur Marc Wilmots a également annulé la séance de ce lundi. Il a en revanche encore imposé une courte séance à ses joueurs sur la pelouse de la Friends Arena après le match.

Wilmots n'a pas encore signé son nouveau contrat Par ailleurs, Marc Wilmots a avoué n'avoir pas encore signé son nouveau contrat de sélectionneur des Diables Rouges. Un accord de principe est intervenu avec l'Union belge à la mi-avril pour une prolongation jusqu'en 2018, mais il manque encore la signature.

"Je n'ai pas encore signé", a expliqué Wilmots. "Je ne pense qu'il y aura des problèmes, et ma signature va suivre, mais le deal n'est pas encore tout à fait officiel. Comme vous le savez, il y a un accord pour quatre ans, mais en football, on ne sait jamais".

Marc Wilmots a laissé sous-entendre qu'il voulait que ses assistants prolongent d'abord de leur côté avec un nouveau contrat. "J'ai en ce sens un accord verbal, mais d'autres membres de mon staff pas encore et je veux que cela soit d'abord réglé."

Le sélectionneur national a fait part aussi de son envie de professionnaliser les U19 et les U21. "Il est important que nous fonctionnons en gardant un oeil sur l'avenir, tant au niveau médical que de la structure. Cela doit devenir une priorité pour le football belge."

"Nous avons battu le 25e mondial 0-2, même sans leur joueur vedette, Zlatan, ce n'est pas mal. En outre, nous avons touché les montants à deux reprises", a rappelé Marc Wilmots. "Une victoire donne toujours un plus au mental. Je suis aussi content qu'il n'y ait pas de blessés supplémentaires et que la progression du groupe se poursuit bien, je ne peux pas être plus content de l'évolution de celui-ci." "Les rencontres de préparation sont là pour examiner toutes les possibilités et pour faire des tests, afin de trouver des solutions alternatives. Si Jan Verthonghen ne peut pas s'aligner à gauche par exemple, j'ai besoin d'une solution, c'est pour cela que nous avons essayé Thomas Vermaelen contre la Suède." "Une bonne prestation ne garantit pas une place dans le onze" "J'ai un groupe de 20 joueurs de champs et pour moi il n'y a pas de joueurs de base, ni de remplaçants. Il y a une saine et positive concurrence dans cette sélection. Chacun est important. Dans un grand tournoi, cela peut aller très vite avec des blessures ou des suspensions." La Belgique jouera encore un match de préparation samedi face à la Tunisie à Bruxelles (20h45) avant son départ pour le Brésil. "Il y aura encore une autre composition d'équipe pour donner des minutes de jeu à tout le monde. Tout le monde doit être prêt et concerné pour le Brésil. Une bonne prestation ne garantit pas non plus une place dans le onze de base. Et notre équipe dépend aussi de notre choix tactique." Après 12 ans sans phase finale et vu la qualité des Diables Rouges, les attentes sont importantes. "Nous avons des objectifs, mais nous allons d'abord, avant tout, avancer match après match. Ce groupe est jeune, a beaucoup d'envie." Les Diables Rouges rentrent lundi en Belgique pour ensuite, mercredi, passer quelques jours à Knokke avant la rencontre de samedi face aux Tunisiens entraînés par Georges Leekens. La rencontre au stade Roi Baudouin est sold out. Le grand départ pour le Brésil est prévu le 10 juin, soit sept jours avant leur premier match contre l'Algérie à l'Estadio Mineirao de Belo Horizonte. Une décision ce lundi pour Casteels Koen Casteels et Sammy Bossut seront en principe fixés plus tard dans la journée de ce lundi si leur nom figure en face de celui du troisième gardien des Diables pour la Coupe du monde. En cas de blessure, Wilmots peut encore revoir sa liste de 23 joueurs, mais lors du point de presse de ce lundi à Stockhlom, il a expliqué qu'en principe il prendrait une décision définitive aujourd'hui. Wilmots doit publier avant minuit sa liste officielle des 23 pour le Mondial au Brésil. Koen Casteels se soigne de sa fracture au tibia et passe des examens lundi. "Nous verrons alors où il en est et où en est sa guérison", a précisé le sélectionneur national. "Avec les résultats du scan, nous nous réunirons avec Koen, le staff médical et Erwin Lemmens, l'entraîneur des gardiens pour prendre une décision". Les chances de Koen Casteels de tout de même figurer sur la liste pour le Brésil ne sont pas très grandes. Le gardien de Hoffenheim n'a en effet toujours pas pu s'entraîner. Il travaille sur un programme individuel avec Erwin Lemmens. En cas de forfait, c'est Sammy Bossut qui fera office de troisième gardien derrière Thibabut Courtois, le numéro 1 et Simon Mignolet. Repos Après les Travaux d'Hercule en Suède, deux jours de congé ont été accordés aux Diables. Aucun entraînement ne figurait initialement au programme de mardi, mais le sélectionneur Marc Wilmots a également annulé la séance de ce lundi. Il a en revanche encore imposé une courte séance à ses joueurs sur la pelouse de la Friends Arena après le match. Wilmots n'a pas encore signé son nouveau contrat Par ailleurs, Marc Wilmots a avoué n'avoir pas encore signé son nouveau contrat de sélectionneur des Diables Rouges. Un accord de principe est intervenu avec l'Union belge à la mi-avril pour une prolongation jusqu'en 2018, mais il manque encore la signature. "Je n'ai pas encore signé", a expliqué Wilmots. "Je ne pense qu'il y aura des problèmes, et ma signature va suivre, mais le deal n'est pas encore tout à fait officiel. Comme vous le savez, il y a un accord pour quatre ans, mais en football, on ne sait jamais". Marc Wilmots a laissé sous-entendre qu'il voulait que ses assistants prolongent d'abord de leur côté avec un nouveau contrat. "J'ai en ce sens un accord verbal, mais d'autres membres de mon staff pas encore et je veux que cela soit d'abord réglé." Le sélectionneur national a fait part aussi de son envie de professionnaliser les U19 et les U21. "Il est important que nous fonctionnons en gardant un oeil sur l'avenir, tant au niveau médical que de la structure. Cela doit devenir une priorité pour le football belge."