Wilmots avait déjà fait savoir qu'Axel Witset et Toby Alderweireld seraient sur le banc, pour éviter une éventuelle suspension. De plus, un des deux défenseurs centraux titulaires depuis le début de la Coupe du monde devrait souffler ce vendredi. "Nous avons encore un entraînement à Sao Paulo. Après celui-ci, je parlerai avec ces deux joueurs et je prendrai un décision", a déclaré le coach national.

Kompany a contracté une petite blessure à l'aine contre l'Algérie alors que van Buyten, avec ses 36 printemps, n'est plus tout jeune. "Vincent est un guerrier mais il aussi très intelligent. Il sait pertinemment bien s'il est capable de tenir sa place. En ce qui concerne Daniel, il a peut-être 36 ans mais il est peut-être un des joueurs les plus frais du groupe", a rajouté "Willie".

Que ce soit Kompany ou van Buyten, c'est Nicolas Lombaerts qui sera vraisemblablement amené à être titulaire. "Nicolas a souvent joué lors des qualifications et il n'a jamais déçu. J'ai mon onze de base en tête et même les joueurs savent déjà qui pourraient jouer", a précisé Marc Wilmots. "C'est le moment de donner des minutes de jeu à d'autres. Tout le monde sait quel rôle lui est assigné et c'est un onze compétitif qui sera aligné demain, avec l'envie de bien faire. Nous voulons ce neuf sur neuf et la première place dans ce groupe. Avec un neuf sur neuf, nous pourrions rentrer dans l'histoire du football belge (jamais la Belgique n'a gagné ses trois rencontres de groupe) mais ça ne m'intéresse pas du tout. Nous ne courrons pas après les records, nous voulons gagner nos matches et aller le plus loin possible."

"La Corée du Sud n'a pas une mauvaise équipe" Sur le papier, le duel contre le 57e pays au classement FIFA pourrait paraître déséquilibré mais Marc Wilmots ne veut pas prendre ce match à la légère. "La Corée du Sud n'a pas une mauvaise équipe du tout", a-t-il assuré. "Ils ont quatre ou cinq joueurs qui évoluent en Bundesliga et nous allons aborder ce match avec l'envie de gagner, comme chaque fois. Nous n'allons pas calculer."

Contre l'Algérie, les Belges n'avaient pas eu beaucoup d'espace alors que le match contre la Russie a été très tactique. "Je ne sais pas si nous allons bénéficier de plus d'espace demain. Nous devons être prêts à faire face à toutes les situations et une équipe compétitive sera au coup d'envoi demain".

"Lukaku a présenté ses excuses" Marc Wilmots a par ailleurs profité de la journée de mardi pour avoir une bonne conversation avec Romelu Lukaku. Remplacé à chaque fois vers l'heure de jeu dans les deux premiers matchs des Belges, l'attaquant avait eu un comportement peu collectif lors de son changement dimanche face à la Russie. "J'ai parlé hier (mardi) avec Romelu et ce fut une bonne discussion", a précisé Wilmots. "Je sais mieux que quiconque ce qu'il ressent, parce que j'ai vécu la même chose lors du Mondial de 1994. Je n'avais même pas été retenu pour le premier match et lorsque j'ai pu jouer j'ai eu tendance à forcer mon jeu et à trop vouloir prouver ma valeur."

"Tant Romelu que moi-même ne sommes satisfaits de son rendement dans la rencontre ainsi que de sa réaction à sa sortie. Il a présenté ses excuses et pour moi l'affaire est clôturée. Je ne m'intéresse pas au passé, mais bien à l'avenir. Romelu s'est très bien entraîné hier", a encore ajouté Wilmots, qui n'a pas voulu révéler qui de Lukaku ou de Divock Origi entamera le duel en pointe de l'attaque face à la Corée du Sud.

Wilmots a également donné des nouvelles de la blessure aux ischio-jambiers de Thomas Vermaelen. "Cela se passe bien avec Thomas et j'espère pouvoir le récupérer pour les huitièmes de finale", selon le sélectionneur fédéral.

Plus tard dans la journée, Wilmots et Kompany donneront une conférence de presse internationale dans l'Arena Corinthians de Sao Paulo, où les Diables joueront leur dernier match de poule demain, à 22h00 heure belge contre la Corée du Sud. La première place sera assurée en cas de victoire ou de match nul.

Wilmots avait déjà fait savoir qu'Axel Witset et Toby Alderweireld seraient sur le banc, pour éviter une éventuelle suspension. De plus, un des deux défenseurs centraux titulaires depuis le début de la Coupe du monde devrait souffler ce vendredi. "Nous avons encore un entraînement à Sao Paulo. Après celui-ci, je parlerai avec ces deux joueurs et je prendrai un décision", a déclaré le coach national. Kompany a contracté une petite blessure à l'aine contre l'Algérie alors que van Buyten, avec ses 36 printemps, n'est plus tout jeune. "Vincent est un guerrier mais il aussi très intelligent. Il sait pertinemment bien s'il est capable de tenir sa place. En ce qui concerne Daniel, il a peut-être 36 ans mais il est peut-être un des joueurs les plus frais du groupe", a rajouté "Willie". Que ce soit Kompany ou van Buyten, c'est Nicolas Lombaerts qui sera vraisemblablement amené à être titulaire. "Nicolas a souvent joué lors des qualifications et il n'a jamais déçu. J'ai mon onze de base en tête et même les joueurs savent déjà qui pourraient jouer", a précisé Marc Wilmots. "C'est le moment de donner des minutes de jeu à d'autres. Tout le monde sait quel rôle lui est assigné et c'est un onze compétitif qui sera aligné demain, avec l'envie de bien faire. Nous voulons ce neuf sur neuf et la première place dans ce groupe. Avec un neuf sur neuf, nous pourrions rentrer dans l'histoire du football belge (jamais la Belgique n'a gagné ses trois rencontres de groupe) mais ça ne m'intéresse pas du tout. Nous ne courrons pas après les records, nous voulons gagner nos matches et aller le plus loin possible." "La Corée du Sud n'a pas une mauvaise équipe" Sur le papier, le duel contre le 57e pays au classement FIFA pourrait paraître déséquilibré mais Marc Wilmots ne veut pas prendre ce match à la légère. "La Corée du Sud n'a pas une mauvaise équipe du tout", a-t-il assuré. "Ils ont quatre ou cinq joueurs qui évoluent en Bundesliga et nous allons aborder ce match avec l'envie de gagner, comme chaque fois. Nous n'allons pas calculer." Contre l'Algérie, les Belges n'avaient pas eu beaucoup d'espace alors que le match contre la Russie a été très tactique. "Je ne sais pas si nous allons bénéficier de plus d'espace demain. Nous devons être prêts à faire face à toutes les situations et une équipe compétitive sera au coup d'envoi demain". "Lukaku a présenté ses excuses" Marc Wilmots a par ailleurs profité de la journée de mardi pour avoir une bonne conversation avec Romelu Lukaku. Remplacé à chaque fois vers l'heure de jeu dans les deux premiers matchs des Belges, l'attaquant avait eu un comportement peu collectif lors de son changement dimanche face à la Russie. "J'ai parlé hier (mardi) avec Romelu et ce fut une bonne discussion", a précisé Wilmots. "Je sais mieux que quiconque ce qu'il ressent, parce que j'ai vécu la même chose lors du Mondial de 1994. Je n'avais même pas été retenu pour le premier match et lorsque j'ai pu jouer j'ai eu tendance à forcer mon jeu et à trop vouloir prouver ma valeur." "Tant Romelu que moi-même ne sommes satisfaits de son rendement dans la rencontre ainsi que de sa réaction à sa sortie. Il a présenté ses excuses et pour moi l'affaire est clôturée. Je ne m'intéresse pas au passé, mais bien à l'avenir. Romelu s'est très bien entraîné hier", a encore ajouté Wilmots, qui n'a pas voulu révéler qui de Lukaku ou de Divock Origi entamera le duel en pointe de l'attaque face à la Corée du Sud. Wilmots a également donné des nouvelles de la blessure aux ischio-jambiers de Thomas Vermaelen. "Cela se passe bien avec Thomas et j'espère pouvoir le récupérer pour les huitièmes de finale", selon le sélectionneur fédéral. Plus tard dans la journée, Wilmots et Kompany donneront une conférence de presse internationale dans l'Arena Corinthians de Sao Paulo, où les Diables joueront leur dernier match de poule demain, à 22h00 heure belge contre la Corée du Sud. La première place sera assurée en cas de victoire ou de match nul.