Dimanche soir, la West Midlands Police avait annoncé avoir arrêté l'auteur des messages qui faisaient référence au Ku Klux Klan: un garçon de 12 ans, originaire de Solihull. "Les gens doivent comprendre que, peu importe leur âge, leur comportement et leurs mots ont des conséquences et ils ne peuvent pas se cacher derrière les réseaux sociaux", a ajouté l'équipier de Christian Benteke.

"Ce n'est pas la première fois que je reçois de tels messages et je ne suis pas le seul. Cela arrive tous les jours. Je veux remercier tout le monde pour leur amour et leur soutien mais trop c'est trop!"

Lundi, David McGoldrick, l'attaquant de Sheffield United, a également été victime de messages racistes sur les réseaux sociaux.

Tous les clubs de Premier League sont impliqués dans une campagne de lutte contre le racisme depuis la reprise du championnat le mois dernier, avec notamment des logos portant le slogan de la campagne "Black Lives Matter'. Les joueurs posent également un genou à terre avant le coup d'envoi de chaque rencontre.

Dimanche soir, la West Midlands Police avait annoncé avoir arrêté l'auteur des messages qui faisaient référence au Ku Klux Klan: un garçon de 12 ans, originaire de Solihull. "Les gens doivent comprendre que, peu importe leur âge, leur comportement et leurs mots ont des conséquences et ils ne peuvent pas se cacher derrière les réseaux sociaux", a ajouté l'équipier de Christian Benteke. "Ce n'est pas la première fois que je reçois de tels messages et je ne suis pas le seul. Cela arrive tous les jours. Je veux remercier tout le monde pour leur amour et leur soutien mais trop c'est trop!" Lundi, David McGoldrick, l'attaquant de Sheffield United, a également été victime de messages racistes sur les réseaux sociaux. Tous les clubs de Premier League sont impliqués dans une campagne de lutte contre le racisme depuis la reprise du championnat le mois dernier, avec notamment des logos portant le slogan de la campagne "Black Lives Matter'. Les joueurs posent également un genou à terre avant le coup d'envoi de chaque rencontre.