De Bruyne a séduit tout le monde en quelques mois au Werder Brême. Il a notamment inscrit quatre buts et réussi cinq passes décisives. Il n'ignore cependant pas qu'à Chelsea, la concurrence dans son secteur de jeu est énorme. Or il souhaite avant tout jouer.

"Notre rôle est aussi de l'aider à atteindre un niveau qui lui vaudra un jour d'être un titulaire indiscutable à Chelsea", souligne Thomas Schaaf, "et je suis persuadé qu'il en a les qualités. Il doit simplement encore un peu mûrir. Ce qui nous permet en attendant de profiter de son énorme potentiel. Reste à voir jusque quand, mais j'espère bien ne pas le voir s'en aller dans un trop proche avenir..."

L'ex-manager général du Werder Klaus Allofs, aujourd'hui à la barre de Wolfsburg après le départ de Felix Magath, aimerait bien lui aussi louer les services du jeune Belge de 21 ans. Et Il n'est un secret pour personne que les moyens financiers de Wolfsburg sont supérieurs à ceux du club de Brême. "Certes, mais je sais aussi que Kevin se sent ici chez lui", objecte Thomas Schaaf. "Il me l'a dit, et n'ira certainement pas où il n'en a pas envie. Il compte sur moi pour poursuivre son développement vers le tout haut niveau..."

De Bruyne a séduit tout le monde en quelques mois au Werder Brême. Il a notamment inscrit quatre buts et réussi cinq passes décisives. Il n'ignore cependant pas qu'à Chelsea, la concurrence dans son secteur de jeu est énorme. Or il souhaite avant tout jouer. "Notre rôle est aussi de l'aider à atteindre un niveau qui lui vaudra un jour d'être un titulaire indiscutable à Chelsea", souligne Thomas Schaaf, "et je suis persuadé qu'il en a les qualités. Il doit simplement encore un peu mûrir. Ce qui nous permet en attendant de profiter de son énorme potentiel. Reste à voir jusque quand, mais j'espère bien ne pas le voir s'en aller dans un trop proche avenir..." L'ex-manager général du Werder Klaus Allofs, aujourd'hui à la barre de Wolfsburg après le départ de Felix Magath, aimerait bien lui aussi louer les services du jeune Belge de 21 ans. Et Il n'est un secret pour personne que les moyens financiers de Wolfsburg sont supérieurs à ceux du club de Brême. "Certes, mais je sais aussi que Kevin se sent ici chez lui", objecte Thomas Schaaf. "Il me l'a dit, et n'ira certainement pas où il n'en a pas envie. Il compte sur moi pour poursuivre son développement vers le tout haut niveau..."