Les scouts de Gand ont certainement fourni les informations nécessaires à Jess Thorup avant le match d'EL au Stade Geoffroy-Guichard. C'est que les Verts disposent depuis quelques semaines d'un footballeur qui leur confère une dimension particulière. Denis Bouanga (25 ans), un attaquant de 1,80 mètre que l'AS Saint-Étienne a transféré pour 4,5 millions, en juill...

Les scouts de Gand ont certainement fourni les informations nécessaires à Jess Thorup avant le match d'EL au Stade Geoffroy-Guichard. C'est que les Verts disposent depuis quelques semaines d'un footballeur qui leur confère une dimension particulière. Denis Bouanga (25 ans), un attaquant de 1,80 mètre que l'AS Saint-Étienne a transféré pour 4,5 millions, en juillet, de Nîmes, pour lequel il avait inscrit 8 buts en 35 matches. La semaine dernière, il a démontré qu'il avait retrouvé le sens du but, aux côtés de Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal) et de Lloyd Palun (ex-Cercle Bruges). Il a inscrit le 2-0 dans le match de qualification pour la CAN entre le Gabon et l'Angola, qui s'est achevé sur une victoire 2-1 pour les siens. C'était son troisième but en onze matches internationaux. Le succès du Gabon a fait oublier son absence de la récente Coupe d'Afrique. Depuis la victoire 1-0 des Verts dans le derby contre Lyon, le 7 octobre, Bouanga personnifie le redressement de l'équipe, sous les ordres de Claude Puel, qui a succédé à Ghislain Printant le 4 octobre. Lors des sept matches qu'il a entamé, l'avant, particulièrement mobile et difficile à neutraliser, a marqué cinq buts et délivré quatre assists. Puel lui a confié un nouveau rôle, celui de piston. Ce changement tactique porte ses fruits car aucune équipe n'a encore trouvé de parade. En pratique, Saint-Etienne procède en 3-4-2-1 et Bouanga opère dans le dos de l'avant-centre Romain Hamouma. Avec Ryad Boudebouz, il crée des espaces en écartant le jeu. Bouanga exploite à fond sa technique, du flanc gauche, pour plonger dans les brèches et se présenter devant le but. " Denis se sentirait sans doute mieux dans un rôle central ", concède Puel, " mais ce serait une erreur de le placer là car ce serait le priver de sa profondeur. " Frédéric Vanheule