"On est prêt", a assuré mercredi en conférence de presse, l'entraîneur Jess Thorup, très satisfait du retour au bercail de Laurent Depoitre. "Chacun a bien compris que l'adversaire n'est pas à sous-estimer, mais qu'il faut passer l'obstacle. L'objectif est en effet d'atteindre la phase de poules..."

Le capitaine Vadis Odjidja souligne également l'importance de ne pas sous-estimer Viitorul.

"On doit savoir que ce ne sera pas une partie de plaisir", a-t-il en effet pour sa part déclaré. "Il faudra être déterminé. C'était un véritable soulagement d'apprendre qu'on allait jouer l'Europe, alors maintenant il s'agit de ne pas laisser passer cette chance inespérée d'aller jusqu'aux poules, après la décevante élimination par Bordeaux, l'année passée. Mais je sens que ce message est déjà très bien passé. Tout le monde ne pense en effet visiblement qu'à ça. L'équipe de la saison dernière n'a pas été chambardée, et c'est un avantage. On part avec des bases déjà acquises. Il ne reste plus qu'à garder le zéro derrière, et à espérer en marquer quelques-uns devant", conclut l'ex-Anderlechtois.

L'Antwerp, qui devait initialement se mesurer au Viitorul, avance lui sans jouer au troisième tour (contre Viktoria Plzen ou l'Olympiacos, le jeudi 8 août au Stade Roi Baudouin à Bruxelles, retour le 15).

La Gantoise, à condition de ne pas chuter dès le deuxième tour, devra pour sa part tenter de se hisser dans les barrages aux dépens de l'AEK Larnaca, vice-champion de Chypre, ou des Bulgares du Levski Sofia.

Les vainqueurs au troisième tour préliminaire se qualifient pour les barrages (22 et 29 août, tirage au sort le 5).

Le Standard, qui remplace Malines, est directement qualifié pour la phase de poules (tirage au sort à Monaco le vendredi 30 août à 13 heures).