"Je suis Arturo Vidal et je voudrais m'excuser auprès de la police chilienne", a-t-il déclaré, en présence du policier qu'il avait menacé le 17 juin, au tribunal qui lui a infligé la suspension.

"J'étais hors de contrôle et je lui ai manqué de respect, et maintenant je le regrette", a ajouté le milieu de terrain, qui s'est engagé à mener des actions de prévention auprès des jeunes sur les dangers de l'alcool au volant.

Au volant de sa Ferrari rouge, Vidal était entré en collision avec un autre véhicule dans la périphérie de Santiago alors qu'il rentrait d'un casino avec sa femme, qui a été blessée dans l'accident.

Malgré cet écart de conduite, le sélectionneur Jorge Sampaoli lui avait maintenu sa confiance, et le Chili a remporté samedi à domicile sa première Copa America contre l'Argentine.

"Je suis Arturo Vidal et je voudrais m'excuser auprès de la police chilienne", a-t-il déclaré, en présence du policier qu'il avait menacé le 17 juin, au tribunal qui lui a infligé la suspension. "J'étais hors de contrôle et je lui ai manqué de respect, et maintenant je le regrette", a ajouté le milieu de terrain, qui s'est engagé à mener des actions de prévention auprès des jeunes sur les dangers de l'alcool au volant. Au volant de sa Ferrari rouge, Vidal était entré en collision avec un autre véhicule dans la périphérie de Santiago alors qu'il rentrait d'un casino avec sa femme, qui a été blessée dans l'accident. Malgré cet écart de conduite, le sélectionneur Jorge Sampaoli lui avait maintenu sa confiance, et le Chili a remporté samedi à domicile sa première Copa America contre l'Argentine.