Le portier de 34 ans dit ne pas avoir hésité quand il a reçu l'offre liégeoise. "Il y a avait peu d'autres offres sérieuses et je connaissais un peu le championnat belge. Il y a beaucoup de talents ici. J'ai joué deux matches et je suis content. Il est important que je retrouve le rythme des matches".

Après avoir joué et tout gagné avec le FC Barcelone entre 2002 et 2014, Victor Valdes, gravement blessé au genou en mars 20014, s'est retrouvé sur une voie de garage à Manchester, où il n'était pas dans les petits papiers de Louis Van Gaal. "En fait, j'avais deux options: rester sans jouer à Manchester United ou venir ici et prendre un maximum de plaisir sur le terrain", dit Valdes.

"Pour moi, le Standard n'est pas un petit club. Tous mes amis ont été satisfaits de mon choix. Je veux de nouveau être un footballeur. C'est une nouvelle étape. Je veux jouer et gagner des trophées. Je ne penserai à la fin de ma carrière que vers mes 40 ans".

A la fin de la saison, l'Espagnol devrait reprendre la direction d'Old Trafford. "Je prends les choses au jour le jour", avance-t-il. "Nous avons deux objectifs avec le Standard: la Coupe et le championnat. J'espère que nous allons gagner la Coupe et que nous pourrons disputer les play-offs I, même si ça sera difficile".

Victor Valdes a débarqué en Jupiler Pro League avec un statut de vedette, ce qu'il ne considère pas être. "Je ne crois pas aux stars", dit l'ancien coéquipier de Lionel Messi. "J'ai joué avec les meilleurs joueurs du monde, et ils m'ont appris que le travail est la chose la plus importante".

Le portier de 34 ans dit ne pas avoir hésité quand il a reçu l'offre liégeoise. "Il y a avait peu d'autres offres sérieuses et je connaissais un peu le championnat belge. Il y a beaucoup de talents ici. J'ai joué deux matches et je suis content. Il est important que je retrouve le rythme des matches". Après avoir joué et tout gagné avec le FC Barcelone entre 2002 et 2014, Victor Valdes, gravement blessé au genou en mars 20014, s'est retrouvé sur une voie de garage à Manchester, où il n'était pas dans les petits papiers de Louis Van Gaal. "En fait, j'avais deux options: rester sans jouer à Manchester United ou venir ici et prendre un maximum de plaisir sur le terrain", dit Valdes. "Pour moi, le Standard n'est pas un petit club. Tous mes amis ont été satisfaits de mon choix. Je veux de nouveau être un footballeur. C'est une nouvelle étape. Je veux jouer et gagner des trophées. Je ne penserai à la fin de ma carrière que vers mes 40 ans". A la fin de la saison, l'Espagnol devrait reprendre la direction d'Old Trafford. "Je prends les choses au jour le jour", avance-t-il. "Nous avons deux objectifs avec le Standard: la Coupe et le championnat. J'espère que nous allons gagner la Coupe et que nous pourrons disputer les play-offs I, même si ça sera difficile". Victor Valdes a débarqué en Jupiler Pro League avec un statut de vedette, ce qu'il ne considère pas être. "Je ne crois pas aux stars", dit l'ancien coéquipier de Lionel Messi. "J'ai joué avec les meilleurs joueurs du monde, et ils m'ont appris que le travail est la chose la plus importante".