Le Sporting n'est que 10e de la Liga Sagres avec seulement 7 points après 7 journées. "Mais c'est un des plus grands clubs portugais et la qualification pour la prochaine Ligue des Champions est donc l'objectif", a assuré notre compatriote qui a été officiellement présenté mardi. "Il est normal et même impératif de se montrer ambitieux. On veut gagner tous les matches, mais un à la fois !".

L'ex-soulier d'or, 55 ans, succède à Ricardo Sa Pinto. Il a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison, avec une option pour un engagement d'une durée supérieure. Il sera pour la première fois sur le banc du Sporting dimanche au Vitoria Setubal, et retrouvera Genk le jeudi 8 novembre en Europa League.

Le président Luiz Godinho Lopes a exprimé sa grande confiance envers Vercauteren devant la presse portugaise. "Après avoir remplacé Domingos Paciência par Sa Pinto la saison dernière, on a de nouveau dû trouver un nouvel entraîneur", a-t-il expliqué". "On a pris notre temps car l'erreur était cette fois interdite. Frank était un merveilleux joueur, et affiche aujourd'hui le même engagement total dans ses fonctions de coach. On l'a préféré à des dizaines d'autres candidats d'une liste qui ne cessait de s'allonger. C'est un gagneur. Justement ce qu'on voulait..."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Sporting n'est que 10e de la Liga Sagres avec seulement 7 points après 7 journées. "Mais c'est un des plus grands clubs portugais et la qualification pour la prochaine Ligue des Champions est donc l'objectif", a assuré notre compatriote qui a été officiellement présenté mardi. "Il est normal et même impératif de se montrer ambitieux. On veut gagner tous les matches, mais un à la fois !". L'ex-soulier d'or, 55 ans, succède à Ricardo Sa Pinto. Il a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison, avec une option pour un engagement d'une durée supérieure. Il sera pour la première fois sur le banc du Sporting dimanche au Vitoria Setubal, et retrouvera Genk le jeudi 8 novembre en Europa League. Le président Luiz Godinho Lopes a exprimé sa grande confiance envers Vercauteren devant la presse portugaise. "Après avoir remplacé Domingos Paciência par Sa Pinto la saison dernière, on a de nouveau dû trouver un nouvel entraîneur", a-t-il expliqué". "On a pris notre temps car l'erreur était cette fois interdite. Frank était un merveilleux joueur, et affiche aujourd'hui le même engagement total dans ses fonctions de coach. On l'a préféré à des dizaines d'autres candidats d'une liste qui ne cessait de s'allonger. C'est un gagneur. Justement ce qu'on voulait..." Sportfootmagazine.be, avec Belga